Passer au contenu principal

Sécurité et routine sont en cause dans l'incident à Granges-Marnand

Le Service d'enquête suisse sur les accidents a publié mardi son rapport final sur l'incident qui s'est produit le 16 septembre 2013 dans la gare vaudoise de croisement.

L'incident du 16 septembre 2013 n'a fait aucune victime.
L'incident du 16 septembre 2013 n'a fait aucune victime.
Philippe Maeder

L'absence d'équipements de sécurité adéquats (ZUB) dans la gare de croisement de Granges-Marnand (VD) où le double contrôle au départ du train n'est plus pratiqué a contribué à l'incident survenu le 16 septembre 2013, indique mardi le Service d'enquête suisse sur les accidents (SESA) dans son rapport final.

Les experts évoquent un autre aspect: le poids de la routine lors du processus de départ, particulièrement dans le trafic régional. Dans une journée, les mécaniciens répètent ce processus de six points à de très nombreuses reprises. «En trafic régional, on peut faire 15 arrêts en une heure et chaque fois devoir le reproduire. Cela demande une forte concentration», rappelle Philippe Thürler, responsable rail et navigation ad intérim auprès du SESA.

Aucun blessé

Contrairement au drame du 29 juillet 2013 qui avait coûté la vie à un conducteur de train et fait une vingtaine de blessés à Granges-Marnand, cet incident du 16 septembre 2013 n'a fait aucune victime.

Dans les grandes lignes, un train régional circulant de Lausanne en direction de Payerne et arrêté en gare de Granges-Marnand s'était alors remis en mouvement alors qu'il devait d'abord croiser un train venant en sens inverse. Le signal de sortie était pourtant à l'arrêt. Voyant le train bouger, le chef de circulation avait rapidement procédé au déclenchement d'urgence de la ligne de contact, provoquant l'immobilisation du convoi quelques mètres plus loin.

ATS

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.