Le secteur touristique redoute les effets d’un Tessin sans burqa

InitiativeL’application de l’interdiction du voile intégral ne se fait pas sans remous. Le milieu du tourisme craint des pertes.

Rachid Nekkaz, richissime algérien, et Nora Illi, Suissesse convertie au salafisme, font de l’interdiction de la burqa leur combat. Ils ont protesté, le 1er juillet à Lugano, contre la nouvelle loi.

Rachid Nekkaz, richissime algérien, et Nora Illi, Suissesse convertie au salafisme, font de l’interdiction de la burqa leur combat. Ils ont protesté, le 1er juillet à Lugano, contre la nouvelle loi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après une procédure de mise en œuvre compliquée et de multiples recours, la loi sur l’interdiction du port de la burqa et du niqab est appliquée depuis le 1er juillet au Tessin. Le port du voile intégral dans les lieux publics – restaurants, magasins et salles communes des hôtels compris – est désormais puni d’une amende variant entre 100 et 1000 francs. En cas de récidive, ce montant peut monter jusqu’à 10 000 francs. Une mesure acceptée en 2013 par 65,4% des votants tessinois.

Les plus infimes précautions ont été prises. Il y a quelques semaines, le Département des institutions a convié les polices municipales à un cours d’application de la nouvelle loi. Les policiers sont ainsi priés d’être «extrêmement courtois». Après avoir distribué l’amende, les agents sont chargés de «rétablir la loi» – comprenez faire en sorte que la personne enlève son voile.

«Je vous prie de ne pas mener de discussions exténuantes dans la rue, a déclaré le formateur, dont les propos ont été reportés dans le Corriere del Ticino. Expliquez-leur qu’un refus représente une entrave à l’exercice de la justice. Soyez prudents: l’incident diplomatique peut être voulu.»

L’ambassade d’Arabie saoudite à Berne a également apporté son aide. «Vu que les vacances scolaires (ndlr: en Arabie saoudite) arrivent, l’ambassade rappelle à tous les honorables citoyens la nécessité de respecter les règles suisses et de s’y conformer afin d’éviter tout problème», a-t-elle souligné dans une lettre publiée sur Twitter. Celle-ci, écrite en arabe, pourra être utilisée par les policiers tessinois auprès des touristes concernés.

Contrainte pour le commerce

Ce sont surtout les secteurs de l’hôtellerie, de la restauration et du commerce qui craignent le plus les effets de la nouvelle loi. «Dans un cadre général d’hostilité envers le monde économique, une mesure de ce genre va s’ajouter à un climat d’incertitude. Je ne remets pas en question le fond de la décision populaire, mais il faut tenir compte du fait que des conséquences négatives ne peuvent pas être exclues, estime le président de la Chambre de commerce du Tessin, Luca Albertoni. Pour les secteurs de l’hôtellerie et du commerce, déjà confrontés à des difficultés, il s’agit de craintes concrètes.»

«Il est encore tôt pour dire si la nouvelle loi aura un impact sur le flux touristique»

Les éventuelles pertes sont difficiles à chiffrer. Les touristes venant des pays arabes représentent 2,1% des visiteurs du Tessin. En 2015, ils représentaient 45 000 nuitées et un revenu de 20 millions de francs. «Il est encore tôt pour dire si la nouvelle loi aura un impact sur le flux touristique, et ce notamment parce que les visiteurs arabes complètement voilés représentent une exception, souligne Kaspar Weber, vice-directeur de Ticino Turismo. Notre rôle est de communiquer de manière transparente aux tour-opérateurs et aux agences de voyages que cette mesure n’est pas discriminatoire. Il est fondamental que les opérateurs passent un message clair et univoque: le Tessin est et restera une destination accueillante.»

«Terrorisme touristique»

L’auteur de l’initiative cantonale, le politicien indépendant Giorgio Ghiringhelli, accuse les acteurs du tourisme de faire du «terrorisme touristique pour influencer les décisions politiques». «En 2009, on prédisait déjà que les touristes musulmans boycotteraient la Suisse lors de la campagne pour la votation antiminarets, rappelle-t-il dans une lettre adressée à ses concitoyens. Au contraire, leur présence n’a cessé d’augmenter. Je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas pour l’interdiction de la burqa.»

Giorgio Ghiringhelli rappelle également que les femmes qui portent le niqab et la burqa représentent une minorité chez les musulmanes, que le fait de se couvrir le visage n’est pas, selon lui, «une obligation religieuse mais une tradition ethnique». Dernier point, mais non des moindres: «Le résultat de la votation a fait le tour du monde et entraîné une formidable publicité gratuite pour le Tessin et la Suisse.»

Giorgio Ghiringhelli fait désormais partie du comité d’initiative, dirigé par le Comité d’Egerkingen, voulant appliquer l’interdiction au niveau fédéral. Lancé le 15 mars 2016, le texte est soutenu par des membres de l’UDC, de l’UDF et de la Lega. Selon Giorgio Ghiringhelli, la récolte des signatures remporte un grand succès. (TDG)

Créé: 08.07.2016, 21h21

Deux amendes dès le premier jour

Deux amendes ont été distribuées le 1er juillet déjà, quelques heures seulement après l’entrée en vigueur de la nouvelle loi. Nora Illi, Suissesse convertie au salafisme et membre du Conseil central islamique suisse (CCIS), et l’homme d’affaires Rachid Nekkaz ont fait spécialement le voyage à Lugano pour braver l’interdiction.

Tous deux entendaient ainsi protester contre une loi jugée «liberticide». «Le fait que le Tessin ait choisi la date de la fin du Ramadan pour introduire cette mesure constitue une attaque directe à tous les musulmans pacifistes du monde», répète à l’envi Rachid Nekkaz. Ce richissime algérien a fait de l’interdiction de la burqa son combat. «Systématiquement, lorsqu’un Etat européen s’amusera à faire voter une loi contre les musulmans en utilisant la peur de l’islam, je me déplacerai sur place et je viendrai les ridiculiser auprès du monde entier en leur donnant une leçon de démocratie et de respect des libertés individuelles», peut-on lire sur son site. Rachid Nekkaz a ainsi déjà payé 1135 amendes en France, 261 en Belgique et deux en Hollande, soit 243 000 euros prélevés sur un fond d’un million constitué en juillet 2010.

Au Tessin, il a payé 230 francs pour «instigation à la dissimulation du visage». Nora Illi ignore encore le montant de sa contravention, qu’elle recevra par la poste bientôt. Elle entend bien faire recours, quitte à aller jusqu’à Strasbourg si nécessaire. «Cette loi est une insulte aux femmes musulmanes», a-t-elle déclaré devant la presse.

Articles en relation

L’interdiction de la burqa tombe à pic avant les fédérales

Initiative populaire Bien que le parlement fédéral y travaille déjà, un comité veut que le peuple se prononce sur l’interdiction de se cacher le visage. Plus...

Pour ou contre la prohibition de la burqa?

Débat en ligne Une commission du Conseil national a adopté un texte exigeant l'interdiction de se dissimuler le visage sur la voie publique, similaire à la loi antiburqa votée au Tessin en 2013. Par ailleurs, le Conseil d’Etat genevois a annoncé qu’il débattra de la question dans le cadre de son projet de loi sur la laïcité. Plus...

L’interdiction de la burqa reste un «cas limite»

Droit Se penchant sur le vote tessinois, le Conseil des États a balisé le terrain avant le lancement d’une initiative fédérale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manuel Valls candidat à la mairie de Barcelone
Plus...