Passer au contenu principal

CoronavirusSchengen: la réouverture des frontières se prépare

Les États Schengen sont unanimes pour une levée par étapes des restrictions de voyager. Karin Keller-Sutter y travaille avec ses homologues européens.

La réouverture des frontières intérieures en Europe sera progressive.
La réouverture des frontières intérieures en Europe sera progressive.
Keystone

La Suisse examine les options pour assouplir progressivement le contrôle des frontières. Les mesures devront être harmonisées avec le plan national de reprise de l'économie. La ministre de la justice Karin Keller-Sutter a informé ses homologues des États Schengen.

La séance ordinaire des ministres de la Justice et des Affaires intérieures des États Schengen s'est déroulée mardi par vidéoconférence et a porté sur la crise liée au coronavirus et aux mesures prises dans les différents pays.

La priorité reste la protection de la population contre une propagation du virus. Mais les ministres sont unanimes pour une levée par étapes des restrictions de voyager, indique le Département fédéral de la justice et police (DFJP) dans un communiqué.

La réouverture progressive des frontières intérieures en Europe doit se faire dans un premier temps. Ce n'est qu'ensuite qu'une réouverture, par étapes elle aussi, des frontières extérieures de Schengen sera possible pour permettre l'entrée de personnes en provenance d'États tiers.

Scénarios envisagés

Le DFJP examine les scénarios pour une levée des restrictions de voyager, mais la Suisse ne pourra autoriser ses habitants à quitter le territoire national que s'ils peuvent entrer sur le territoire de l'État voisin. Karin Keller-Sutter s'est dès lors entretenue la semaine dernière avec les ministres de l'Intérieur des pays voisins, français, allemand et autrichien. Des contacts ont aussi eu lieu avec le Ministère italien de l'intérieur.

Le Conseil fédéral discutera des différentes options lors de sa séance de mercredi. Pour l'instant, les mesures de contrôle des frontières restent en vigueur.

Asile

La discussion ministérielle a aussi porté sur la réforme du système européen de l'asile. Le Pacte européen sur l'immigration et l'asile devrait être publié d'ici à fin juin, avant que l'Allemagne n'assume la présidence du Conseil européen. Ce pacte doit permettre de relancer les discussions concernant Dublin, aujourd'hui bloquées. La Suisse y est favorable.

Les ministres ont aussi abordé la situation en Grèce. La Suisse apporte son soutien à Athènes et a intensifié son aide sur place, en assistant notamment les mineurs non accompagnés dans les camps de réfugiés. Elle prépare le transfert de 22 enfants et adolescents non accompagnés ayant des liens familiaux en Suisse.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.