La sauvegarde des abeilles en bonne voie

SuisseUn rapport du gouvernement indique que les mesures mises en oeuvre pour améliorer la santé des abeilles portent leurs fruits.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux ans après l'adoption du plan national pour la santé des abeilles, les mesures immédiates préconisées ont été largement mises en oeuvre. C'est ce que montre un rapport approuvé vendredi par le Conseil fédéral. D'autres mesures doivent encore être analysées.

Les abeilles sont indispensables à la pollinisation d'un grand nombre de plantes cultivées et sauvages. C'est pourquoi le Conseil fédéral a adopté, en mai 2014, le plan national de mesures pour la santé des abeilles, rappelle-t-il. Parmi les actions immédiates mises en oeuvre figurent des paiements directs pour promouvoir les plantations de bandes fleuries adaptées aux pollinisateurs.

La bande fleurie s'est révélée comme un type de surface de promotion de la biodiversité (SPB) approprié pour promouvoir les pollinisateurs dans l'agriculture. Un effet positif sur le rendement a pu être démontré.

Cette mesure sera encore optimisée au cours des années à venir, afin qu'elle offre non seulement de la nourriture, mais aussi les structures caractéristiques d'un habitat naturel pour pollinisateurs.

Produits phytosanitaires

Des dispositions ont aussi été prises en faveur de la réduction des risques liés aux produits phytosanitaires afin de mieux protéger les abeilles se trouvant à proximité des cultures. Désormais, lors de l'évaluation des risques liés à ces produits, les effets chroniques seront aussi pris en compte, en plus des effets aigus.

En outre, de nouveaux procédés de test pour les bourdons et les abeilles sauvages sont en cours d'élaboration au niveau international avec le concours du Centre de recherche apicoles.

Grâce à l'activité du Service sanitaire apicole (SSA) créé en 2012, l'offre de formation destinée aux apiculteurs s'est étoffée et leur niveau de connaissances s'est amélioré notablement, relève le rapport. Pour l'instant, on renonce toutefois à introduire une formation d'apiculteur obligatoire comme l'avait demandé la branche.

Lutte contre le varroa

En Suisse comme à l'étranger, le varroa (un parasite extrêmement dangereux) est l'un des principaux problèmes pour la santé des abeilles mellifères. Avant de se prononcer sur l'éventuelle mise en place d'une stratégie nationale de lutte contre le varroa, on attend les résultats du projet mené actuellement par le SSA.

Ce projet consiste à effectuer des essais de plein champ pour évaluer la faisabilité du traitement contre le varroa prévu dans le concept sanitaire du SSA, explique le rapport.

Un état des lieux sur la situation des abeilles sauvages sera effectué en 2021. Il sera alors possible de décider si, en plus des efforts entrepris, d'autres mesures ciblées de protection de la nature seront nécessaires pour promouvoir les espèces rares d'abeilles sauvages. (ats/nxp)

Créé: 02.12.2016, 12h54

Articles en relation

Les Verts veulent bannir les néonicotinoïdes

Ecologie Une motion demande que les produits labellisés régionaux soient exempts de ces pesticides nocifs pour les abeilles. Plus...

Un insecticide anti-Zika tue des millions d'abeilles

Etats-Unis Des apiculteurs de Caroline du Sud ont découvert des millions d'abeilles mortes après une campagne d'épandage aérien d'un pesticide controversé. Plus...

Abeilles et ruches sont les bienvenues dans les villes

Nature Alors que la récolte de miel a été mauvaise en 2016, l'apiculture urbaine rencontre toujours plus de succès. Plus...

En 2016, il y aura moins de miel à cause de la météo

Suisse Les basses températures ont influé sur le travail des abeilles. Une bonne nouvelle, la lutte contre un parasite porte ses fruits. Plus...

Les néonicotinoïdes mauvais pour la fertilité

Abeilles Cette catégorie de pesticides altère le sperme des abeilles mâles, selon des chercheurs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.