Les saumons sont coincés dans le Rhin

Strasbourg-BâleLes États riverains du Rhin avaient pour objectif la libre migration du saumon dans le fleuve d'ici à 2020. Mais trois centrales électriques françaises entravent le passage.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Faute de passes sur le Rhin supérieur, les saumons sont toujours bloqués à Strasbourg (F). Ils n'arrivent pas à remonter jusqu'à Bâle. Dans une réponse à une interpellation, le gouvernement assure continuer à s'engager pour faire tomber ces obstacles.

Les États riverains du Rhin s'étaient fixé comme objectifs la libre migration du saumon dans le fleuve d'ici à 2020. Si des projets ont été mis en place en Allemagne, aux Pays-Bas et en Suisse, le franchissement de trois centrales électriques françaises reste impossible, dénonce Roberto Zanetti (PS/SO) dans une interpellation.

Regrettant ces obstacles, le Conseil fédéral assure toujours viser la réalisation de cet objectif. La Suisse a proposé à la France «plusieurs propositions novatrices» et entend œuvrer en faveur d'un échéancier concret, dans le cadre du nouveau programme Rhin 2040, pour que les trois passes à poissons manquantes soient installées rapidement. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2019, 11h43

Articles en relation

Près de 70 saumons remontent le Rhin

Suisse Le nombre de poissons sur le chemin de la Suisse augmente chaque année grâce aux installations qui leur permettent de traverser les centrales hydrauliques. Plus...

Pisciculture de saumons de l'Atlantique aux Grisons

Suisse Une entreprise située à Lostallo (GR) veut se démarquer en élevant des saumons aux spécificités helvétiques. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Votation: faut-il taxer les chiens?
Plus...