Passer au contenu principal

SuisseSantésuisse pointe le prix des médicaments

Une enquête menée par Santésuisse montre que les Suisses paient toujours trop cher pour leurs médicaments, même ceux dont la protection par brevet a expiré.

Le prix des médicaments en Suisse est à nouveau pointé du doigt par Santésuisse.
Le prix des médicaments en Suisse est à nouveau pointé du doigt par Santésuisse.
Keystone

Les Suisses paient plus d'un milliard de francs de trop pour leurs primes d'assurance maladie. Telle est la conclusion d'une enquête menée par Santésuisse, écrit dimanche la «SonntagsZeitung».

Pour parvenir à ce résultat, l'association faîtière de l'assurance maladie a calculé combien d'argent la Suisse pourrait économiser si tous les médicaments consommés annuellement étaient aussi bon marché que dans des pays comparables de l'Union européenne.

La différence ajustée entre les prix de l'UE et ceux de la Suisse s'élève à 1,1 milliard de francs. Pour une famille de quatre personnes, cela se traduirait par une réduction annuelle des primes d'environ 380 francs.

Opposition de la pharma

Le président de Santésuisse, Heinz Brand, demande des mesures au Conseil fédéral. On ne peut plus tolérer que «de nombreux médicaments dont la protection par brevet a expiré coûtent jusqu'à 100 % de plus qu'à l'étranger».

L'industrie pharmaceutique s'oppose aux mesures proposées pour réduire le prix des médicaments. Anita Geiger de l'association Interpharma rejette une révision annuelle des prix, comme demandée par Heinz Brand, «parce que les coûts pour les autorités et les entreprises seraient triplés et hors de proportion avec les économies réalisées».

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.