Passer au contenu principal

«Le salaire du patron des CFF est obscène»

Le revenu total de 1,2 million d'Andreas Meyer en 2018 provoque la colère à gauche. A droite, on estime justifié ce niveau salarial «même s'il faut faire attention».

La prévoyance professionnelle payée par les CFF en faveur de Meyer se révèle assez coquette puisqu’elle se monte à 218 000 francs par an.
La prévoyance professionnelle payée par les CFF en faveur de Meyer se révèle assez coquette puisqu’elle se monte à 218 000 francs par an.

La divulgation de la rémunération totale 2018 du patron des CFF, Andreas Meyer, a fait l'effet d'une bombe dans le milieu politique. «Quoi? Combien?», s'étrangle au téléphone Roger Nordmann, le chef de groupe PS des parlementaires fédéraux. Quand on lui dit que les revenus du boss des CFF dépassent pour la première fois 1,2 million de francs par an (voir notre article), il lâche un gros mot qui commence par P et que la décence nous interdit de reproduire ici.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.