Sacs plastiques: la Suisse est en retard

EnvironnementCe mercredi 3 juillet, c’est la Journée mondiale sans sacs plastiques. Objectif? stopper totalement leur utilisation. Et la Suisse dans tout ça?

Image: Pixabay

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans plusieurs pays d’Europe, comme en Belgique (2007) et en Italie (2011), le sac plastique à usage unique a été banni. Dans le monde, une soixantaine d’États ont déjà franchi cette étape, le Bangladesh en premier (2002). En Suisse, seul un canton a sauté - très récemment - le pas. En mars dernier, le Grand Conseil genevois a voté, à la quasi-unanimité, l’interdiction des vilains sachets à la caisse des épiceries ou magasins d’habits. Ceux destinés à peser les fruits et légumes ne sont donc pas concernés, même si un point dans la loi encourage «l’utilisation de sacs réutilisables (compostables, en tissu ou en papier)» et qu’il exhorte à éviter les emballages en plastique en général. Le texte entrera en vigueur dès 2020.

Dans le reste de la Suisse pourtant, le succès n’est pas au rendez-vous. Toutes les tentatives pour enrayer la consommation des sacs plastiques se sont soldées par un échec. En 2008, Berne a tenté de rendre les sachets obligatoirement payants, en vain. Même débâcle dans le Jura, où la volonté des députés s’est heurtée à des obstacles juridiques. Le Tessin est, quant à lui, juste parvenu à valider des lois incitatives.

Que fait la Confédération?

Au niveau fédéral, une motion de Dominique de Buman (PDC/FR) demandait la même mesure que la nouvelle loi genevoise. Mais l’interdiction des sacs de caisse n’a pas résisté aux différents examens sur la validité juridique d’une telle loi. Faute de pouvoir se mettre d’accord, l’administration a laissé passer le temps et la motion a été classée. Les Chambres ont d’ailleurs estimé que les mesures prises d’entente dans la branche de l’industrie alimentaire pour lutter en faveur de l’environnement rejoignaient le but fixé. Depuis, Rebecca Ruiz (PS/VD), alors encore au Conseil national, a déposé en 2018 une interpellation auprès du Conseil fédéral. Elle demandait l’obligation pour les supermarchés de remplacer l’utilisation de sachets plastiques dans les rayons par des sachets compostables. La socialiste, qui souhaitait également que les emballages plastiques des fruits et légumes soient bannis, s’est heurtée au refus du Conseil fédéral. En mai 2019, la conseillère nationale Irene Kälin (Les Verts/AG) est revenue à la charge avec une nouvelle interprétation reprenant peu ou prou les mêmes demandes que celle de Rebecca Ruiz. Le Conseil fédéral n’a pas encore donné de réponse, mais il apparaît peu probable que celle-ci diffère de la précédente.

Restent encore les initiatives prises dans l’économie privée. À Genève toujours, Migros avait déjà retiré, en 2009 déjà, les sacs en plastique des caisses. Ceux-ci sont tout de même disponibles à la demande, contre 5 centimes. La mesure s’est étendue au niveau national dès 2017. Coop a suivi le mouvement, de même que Denner et Manor. Lidl et Aldi Suisse ne mettent pas de sacs plastiques à disposition, ni payants ni gratuits. Les résultats sont bluffants: l’usage de ces derniers a chuté de près de 86%. Rien que chez Coop, on économise ainsi 850 tonnes de plastique par an.

Créé: 03.07.2019, 15h49

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...