Passer au contenu principal

SuisseLa rougeole a connu une recrudescence en 2017

Selon le dernier bulletin de l'Office fédéral de la santé publique, 106 cas de rougeole ont été recensés cette année. Onze foyers ont été détectés dans neuf cantons.

L'élimination de la rougeole passe par la vaccination avec deux doses d'au moins 95% des enfants et des adultes nés après 1963.
L'élimination de la rougeole passe par la vaccination avec deux doses d'au moins 95% des enfants et des adultes nés après 1963.
Keystone

Plus de 100 personnes ont attrapé cette année la rougeole en Suisse. C'est nettement plus que les années précédentes, mais sans commune mesure avec les années 2000, où les autorités enregistraient encore entre 1000 et 2000 cas de contagion par an.

«Nous avons échoué à éliminer la rougeole jusqu'en 2015, comme c'était notre objectif», déclare Mark Witschi, chef de la section Recommandations vaccinales à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). «Nous sommes à bout touchant, mais les derniers mètres sont les plus difficiles», ajoute le responsable.

La Suisse est bien déterminée à éliminer la rougeole, mais elle ne se fixe plus d'échéance. Elle a été bien notée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS): la Suisse a pour la première fois en 2016 coupé les chaînes de contagion, selon M. Witschi. Aujourd'hui, le pays ne compte plus que des poussées sporadiques.

Vaccination insuffisante

La multiplication des cas enregistrés en 2016 et cette année a constitué une tendance à la hausse dans les statistiques officielles. Mais si l'OMS maintient son avis pour notre pays en 2017 et 2018, la Suisse pourrait être considérée comme un pays ayant éradiqué la rougeole.

L'objectif en matière de vaccination n'a pas non plus été atteint: 87% des enfants de 2 ans et 93% des jeunes de 16 ans ont actuellement reçu les deux doses contre la rougeole. L'élimination de la rougeole passe par la vaccination avec deux doses d'au moins 95% des enfants et des adultes nés après 1963. Ce sont surtout les cantons avec une faible couverture vaccinale qui ont fait des progrès.

La Confédération ne veut toutefois pas rendre la vaccination obligatoire. Il ne pourrait de toute manière pas le faire faute de base légale, précise M. Witschi. Mais des exclusions temporaires d'enfants non vaccinés dans les écoles s'est révélé être un bon moyen de stopper la contagion. Ces exclusions sont du ressort des cantons.

Neuf cantons

Selon le dernier bulletin de l'OFSP, 106 cas de rougeole ont été recensés cette année. Onze foyers, détectés dans neuf cantons, sont responsables de plus de trois quarts des cas (80%). Les principales flambées sont survenues dans les cantons des Grisons, du Tessin et de Fribourg. De fin août à septembre, le Valais et Neuchâtel ont été touchés.

«Les flambées se situent dans les endroits où beaucoup de personnes n'ont pas été vaccinées», selon le responsable de l'OFSP. Le virus se transmet par gouttelettes. «Dans les lieux comme les écoles et les crèches pour les tout-petits, le virus est en embuscade pour les non vaccinés.»

L'an dernier, 17% des cas de rougeole annoncés ont nécessité une hospitalisation et 6% ont débouché sur une pneumonie. En outre, la maladie a causé la mort pour la première fois depuis 2009. Un jeune homme traité pour une leucémie et fortement immunodéprimé a été infecté par la rougeole et est décédé malgré le vaccin.

En 2016, les statistiques mentionnent 70 patients atteints de la rougeole. Près de la moitié provenaient de deux foyers. En 2015, il n'y avait qu'un peu plus de 30 cas recensés, en 2014 seulement une vingtaine.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.