Passer au contenu principal

CoronavirusPeu de risques pour les animaux, mais prudence

Rien n'indique pour l'heure que les animaux jouent un rôle dans la transmission du virus. Mais mieux vaut respecter les règles d'hygiène.

Les mesures d'hygiène usuelles - dont le lavage des mains - doivent être respectées lorsqu'on est en contact avec les animaux.
Les mesures d'hygiène usuelles - dont le lavage des mains - doivent être respectées lorsqu'on est en contact avec les animaux.
Keystone

Le risque que les animaux de compagnie soient infectés par le coronavirus semble, à ce stade, «très faible». Rien n'indique pour l'heure qu'ils jouent un rôle significatif dans la transmission du Covid-19. Mais le respect des règles d'hygiène s'impose.

D'autres coronavirus peuvent infecter les oiseaux, les poissons ou les mammifères, notamment les chiens et les chats. Mais ils diffèrent très clairement du nouveau virus et ne représentent aucun risque pour l'humain, écrit vendredi le vétérinaire cantonal vaudois Giovanni Peduto.

A ce stade, on estime que le risque est très faible que les animaux de compagnie soient infectés par le SARS-CoV-2. Et il n'y a aucune évidence que les animaux de compagnie jouent un «rôle significatif» dans la transmission de la maladie.

Pas de certitude

Toutefois les informations à ce sujet ne sont pas exhaustives pour le moment. Les mesures d'hygiène usuelles - dont le lavage des mains - doivent être respectées lorsqu'on est en contact avec les animaux.

Pour les animaux détenus au domicile d'une personne infectée, on ne peut exclure un risque de contamination, par le poil par exemple. Même si les animaux eux-mêmes ne présentent aucun symptôme.

Lorsque le détenteur est positif au Covid-19, il faut limiter au «strict nécessaire» le contact avec l'animal, poursuit le vétérinaire cantonal. Les besoins minimaux de l'animal doivent néanmoins être garantis. Une très brève sortie des chiens, tenus en laisse, doit être assurée pour leur permettre de faire leurs besoins, conseille-t-il.

Si un détenteur venait à être hospitalisé et que l'animal devait rester sans garde, celui-ci doit être pris en charge par un opérateur correctement équipé (avec masque, gants et combinaison). Il sera transporté dans un refuge et détenu dans un box individuel, puis avec des congénères.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.