Passer au contenu principal

Ce que révèle le débat sur la détention d’armes à feu

La rudesse des discussions au parlement augure déjà un scrutin très émotionnel dans le pays du tir sportif.

Les armes de service ne devraient pas être concernées par la directive européenne sur les armes.
Les armes de service ne devraient pas être concernées par la directive européenne sur les armes.
SALVATORE DI NOLFI

Le droit des armes devrait être durci. La majorité du Conseil national a donné son aval à la révision de la loi mercredi. La décision n’a pas été prise de gaieté de cœur. C’est sous la contrainte que le centre-droit a dit oui, réduisant le projet au minimum. Quant à la gauche, elle s’est ralliée la boule au ventre. Dans un débat houleux, la question des armes a rapidement été dépassée par les relations de la Suisse avec l’UE.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.