Les retards s'accumulent pour le trafic aérien

SuisseAccroissement du volume de trafic aérien et pratiques extrêmes de certaines compagnies se traduisent par une explosion des retards en Suisse.

Les voyageurs font toujours plus les frais des retards dans le trafic aérien.

Les voyageurs font toujours plus les frais des retards dans le trafic aérien. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le trafic aérien en Suisse a connu ces dernières années une dégradation sérieuse de sa ponctualité, selon un rapport du portail internet airhelp.com. En 2018, pas moins de 56'300 vols ont été annulés ou retardés, contre encore 37'400 quatre ans plus tôt. Skyguide relativise cependant l'étendue du phénomène.

Cette explosion de plus de moitié ne saurait s'expliquer par le seul accroissement du volume de trafic, ce dernier atteignant sur la même période 5,1%, a souligné mercredi le spécialiste des conseils en réclamations pour voyageurs. Le site internet de la startup, dirigée par Henrik Zillmer, dit aider les passagers aériens à obtenir une indemnisation en cas de vol retardé, annulé ou surbooké.

Ce dernier pointe du doigt une concurrence acharnée, qui pousse les compagnies à offrir des vols qu'elles ne peuvent assurer, faute d'appareils ou de personnel. Face à ces retards, le nombre de passagers ayant droit à des dédommagements a bondi de 88% entre 2014 et 2018.

Contactée par AWP, une porte-parole de Swiss a indiqué ne pas dévoiler de chiffre détaillés sur les reports de vols. «Le nombre de retards et d'annulations a nettement augmenté l'été 2018 comparé à d'autres années», a-t-elle toutefois concédé. Cette situation ne concerne pas uniquement le transporteur helvétique ou les vols en Suisse, mais l'ensemble de l'Europe.

L'origine du problème réside notamment dans le manque de personnel, des grèves ou des conditions météorologiques défavorables, a ajouté la porte-parole. Selon cette dernière, 73% à 78% des vols opérés par Swiss sont partis à l'heure entre 2015 et 2018.

La prochaine saison des vacances estivales ne s'annonce pas meilleure. En cas de vent défavorable, la capacité de l'aéroport de Zurich chute fortement de 60 vols par heure à une quarantaine, a précisé à AWP une porte-parole de Flughafen Zürich. L'objectif de l'exploitant du tarmac zurichois est qu'au moins 80% des vols partent à l'heure.

La situation ne devrait guère s'améliorer. L'aéroport zurichois compte dépasser cette année son record de 2018, où il avait accueilli 31 millions de passagers. D'ici 20 ans, ce chiffre doit monter à 50 millions et 350'000 rotations d'avions.

Envolée des retards en Europe

Selon l'Office fédéral de l'aviation civile (Ofac), les compagnies aériennes doivent proposer aux passagers des mesures d'accompagnement en cas de retard de plus de deux, trois ou quatre heures selon la distance.

«Dans les cas d'un retard important, la compagnie aérienne doit vous offrir des repas et boissons en fonction du temps d'attente. Si votre vol est repoussé au lendemain (changement de date), le séjour à l'hôtel (y compris le transport) doit vous être proposé», a précisé l'Ofac sur son site web.

En cas de retard dépassant cinq heures, la compagnie doit également offrir aux passagers lésés le remboursement des billets. Des exceptions s'appliquent cependant. Skyguide, prestataire suisse de service à la navigation aérienne, a quant à lui indiqué que 96,5% des vols se sont déroulés sans retard en 2018, contre 97% l'année précédente. Dans le détail, 2,1% des vols ont affiché moins de 15 minutes de retard et 1,4% plus de 15 minutes.

«La plus grande partie des retards ont des causes sur lesquelles le contrôle aérien ne peut exercer aucune influence», a précisé Skyguide dans son rapport annuel publié mercredi.

Hausse fulgurante

A l'aéroport de Genève, les retards, en hausse de 27,9%, étaient principalement dus aux mauvaises conditions météorologiques (55%), au manque de capacité des pistes de décollage et d'atterrissage (20%), aux absences du personnel pour maladie (19%) et au manque de capacité en approche (3%).

A celui de Zurich, les retards se sont accrus de 15,2%, également en raison de mauvaises conditions météorologiques (56%), du manque de capacité des pistes de décollage et d'atterrissage (18%), des limitations dues aux normes environnementales (13%) et du manque de capacité en approche (10%).

Selon Airlines for Europe, une association professionnelle de compagnies aériennes européennes, les retards ont plus que doublé en 2018, alors que le trafic dans le ciel européen a augmenté de 3,8%. Le manque de capacité notamment dans le contrôle aérien explique 75% des reports de vol, a récemment indiqué la faîtière.

Au niveau mondial, la croissance du trafic passagers est fulgurante. Le constructeur européen Airbus s'attend ainsi à ce que la flotte mondiale d'avions passagers va plus que doubler à 48'000 appareils d'ici 2037, soutenu par une croissance annuelle du trafic aérien de 4,4%. (ats/nxp)

Créé: 20.03.2019, 17h14

Articles en relation

Les résultats des CFF pour 2018 explosent

Suisse Le résultat a bondi de 42,5% l'an dernier à 568 millions de francs. Mais la ponctualité, en particulier en Suisse romande, a souffert. Plus...

Où enregistre-t-on le plus de trains en retard?

Suisse La majorité des trains venant d'Italie sont en retard, selon une enquête de 20 Minuten. En Suisse romande, Yverdon pâtit le plus d'un manque de ponctualité. Plus...

Retards: ce que les CFF pourraient devoir dédommager

Suisse Les CFF veulent mieux indemniser les usagers en cas de retard ou d'annulation des trains. Voici ce qu'ils pourraient devoir payer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...