Passer au contenu principal

TransportsRER trinational bâlois: plus de liaisons et de trains

D'ici 15 à 20 ans, le projet de RER trinational de la région bâloise permettra une intensification et une densification du trafic ferroviaire.

En 2019, les Chambres fédérales ont mis sous toit des investissements de 12 milliards de francs dans l'infrastructure ferroviaire d'ici à 2035. (Photo d'illustration)
En 2019, les Chambres fédérales ont mis sous toit des investissements de 12 milliards de francs dans l'infrastructure ferroviaire d'ici à 2035. (Photo d'illustration)
Keystone

Des liaisons directes supplémentaires, des trains plus fréquents et de nouvelles haltes dans 15 à 20 ans: tels sont les principes du projet de RER trinational de la région bâloise. Les autorités de cinq cantons, de l'Alsace et du Bade-Wurtemberg se sont accordés vendredi sur ce concept.

En juin dernier, les Chambres fédérales ont mis sous toit des investissements de 12 milliards de francs dans l'infrastructure ferroviaire d'ici à 2035. Elles ont pris en compte le projet de RER trinational de la région bâloise.

Vendredi, les autorités de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, du Jura, de Soleure et d'Argovie ainsi que celles du Bade-Wurtemberg (D) et d'Alsace (F) ont confirmé les principaux objectifs d'offres du projet. Parmi eux, des liaisons directes supplémentaires traverseront l'agglomération trinationale.

Les trains circuleront au moins tous les quarts d'heure au centre de l'agglomération et toutes les demi-heures dans ses zones branches extérieures. De nouvelles haltes sont en outre prévues dans les pôles de développement à forte croissance, indiquent les responsables du projet de RER trinational «trireno».

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.