De Quattro part en guerre contre l’initiative anti-schiste des Verts

EnergieLa ministre vaudoise du Territoire et de l’Environnement estime que le texte des écologistes envoie un message erroné à la population.

Pour Jacqueline de Quattro, le texte déposé par les 
Verts «donne l’impression que des puits d’extraction de pétrole ou de gaz poussent et pousseront sur le territoire cantonal».

Pour Jacqueline de Quattro, le texte déposé par les Verts «donne l’impression que des puits d’extraction de pétrole ou de gaz poussent et pousseront sur le territoire cantonal». Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Verts vaudois ne veulent pas entendre parler de forer le sol vaudois pour trouver du pétrole, du gaz de schiste ou tout autre hydrocarbure. C’est pour cela qu’ils vont lancer une initiative cantonale pour interdire toute extraction dans le Canton. Ils critiquent notamment l’avant-projet de loi sur les ressources naturelles du sous-sol publié l’année dernière par le Conseil d’Etat, qui vise à cadrer la prospection et les forages.

Pour la conseillère d’Etat libérale-radicale Jacqueline de Quattro, à la tête du Département du territoire et de l’environnement, le texte des écologistes envoie un message erroné à la population. Interview.

Votre projet de loi sur les ressource naturelles du sous-sol, mis en consultation l’an dernier, autorise la prospection et l’exploitation d’hydrocarbures dans le Canton. Est-ce un premier pas vers la fin du moratoire visant le gaz de schiste?

Il s’agit d’un avant-projet de loi en pleine discussion. Il appartiendra au Gouvernement de soumettre son projet au Grand Conseil. Nous sommes en plein débat démocratique. L’initiative s’inscrit dans ce débat. Elle risque toutefois de faire peur à la population vaudoise. Elle donne l’impression que des puits d’extraction de pétrole ou de gaz poussent et pousseront sur le territoire cantonal. La vérité est tout autre. Il n’y a aucune exploitation. L’avant-projet de loi donne une base légale aux moratoires, il permet au Conseil d’Etat de décider d’une interdiction ou d’une restriction d’utilisation d’une méthode ou de l’exploitation d’une ressource.

Pourquoi votre projet n'aborde-t-il pas d'autres enjeux en matière d'utilisation du sous-sol et se concentre sur la géothermie et les hydrocarbures?

La loi sur le sous-sol traite de nombreuses problématiques. Elle va beaucoup plus loin que la seule question de la géothermie et des hydrocarbures. Il s’agit de coordonner et règlementer l’utilisation du sous-sol, d’améliorer sa connaissance, de diminuer et maîtriser les risques environnementaux, de valoriser des potentiels en énergie renouvelables du sous-sol. Le texte considère également les matières premières et la fonction de stockage que le sous-sol peut jouer.

Le projet a été mis en consultation entre juin et août 2016. Pourquoi le projet définitif n’est-t-il pas encore publié?

Les retours de cette consultation sont nombreux et leur évaluation est sur le point de se terminer.

Créé: 10.02.2017, 12h09

Articles en relation

Les Verts vaudois veulent sanctuariser le gaz de schiste

Environnement Le Parti annonce une initiative d'ici fin mars pour que la Constitution interdise l’extraction de ce type d'énergie. Plus...

«L’Argentine, cas d’école de l'industrie du gaz et du pétrole de schiste»

Industrie pétrolière Des conférences ont lieu à Genève et à Lausanne autour d’un livre sur les nouvelles méthodes d’extraction pétrolière. Plus...

«Donald Trump serait l’un des seuls chefs d’Etat au monde à nier la réalité du réchauffement climatique»

#EuropeGoesUS Très engagé contre l’exploitation du gaz de schiste, le Sierra Club qui est la plus ancienne ONG américaine de défense de l’environnement, soutient ouvertement Hillary Clinton par la voie de son directeur national politique, Khalid Pitts. Plus...

Le Suisse du Texas qui veut faire payer la France

Martin Schuepbach veut 117 millions d’euros pour renoncer au gaz de schiste. Il y a dix ans, la France avait donné son feu vert. Plus...

«Les gaz de schiste, c'est derrière nous», selon Royal

France La ministre de l'environnement a assuré que la France ne donnerait plus de permis d'exploitation d'énergie fossile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...