Puigdemont acclamé à la Fête du peuple à Delémont

JuraLe leader indépendantiste catalan Carles Puigdemont était dimanche invité à la Fête du peuple. Dans son allocution, il a fait l'éloge du courage et de la fraternité.

Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Carles Puigdemont, ancien président indépendantiste de la Catalogne, est venu apporter son soutien aux autonomistes jurassiens lors de la Fête du peuple. L'occasion pour les autonomistes de dénoncer l'attitude du gouvernement bernois sur le dossier de Moutier (BE).

C'est sous les acclamations de centaines de personnes que le leader indépendantiste catalan a fait son entrée dimanche sous le chapiteau accueillant les festivités de la Fête du peuple à Delémont. Carles Puigdemont était accompagné de François Lachat, le premier président du Gouvernement jurassien et figure charismatique du canton.

L'hôte d'honneur a signé moult autographes et s'est prêté au jeu des «selfies», des poignées de main et des accolades. Sa sécurité était assurée par plusieurs gardes du corps. Dans son allocution, Carles Puigdemont a fait l'éloge du courage et de la fraternité. Il n'a jamais évoqué expressément l'avenir de la ville de Moutier.

Liens fraternels

«Merci de votre solidarité à l'égard de la Catalogne», a déclaré le leader indépendantiste qui relève que le Jura est une référence en Catalogne. Prônant la non-violence, il a évoqué dans son discours la situation politique en Catalogne. En marge de la partie officielle, il a salué la démocratie suisse qui «donne la voix aux citoyens».

Le leader indépendantiste catalan, qui vit aujourd'hui en exil en Belgique, avait répondu à une invitation du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ). «Depuis longtemps, les Catalans sont intéressés à l'histoire du Jura et sont solidaires de notre mouvement», a expliqué son secrétaire général Pierre-André Comte.

MAJ combatif

Sur le dossier de Moutier, le MAJ a adopté un ton ferme alors que le climat n'est pas à l'apaisement dans l'attente de l'issue des sept recours contestant la validité du vote du 18 juin 2017. «Nous n'accepterons jamais que le canton de Berne puisse remettre en cause le scrutin», a lancé Pierre-André Comte.

Le MAJ n'a pas non plus épargné la Confédération. «Elle ne doit pas jouer les ponce pilate», a lancé le secrétaire général, ajoutant que le déplacement de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga le 3 septembre à Moutier était inutile. «La Confédération doit savoir que les autonomistes ne se laisseront pas voler la victoire».

Hypothèse des autonomistes

M. Comte estime que le vote sur l'appartenance cantonale de la cité prévôtoise ne sera pas répété. Il relève qu'à son avis la préfète du Jura bernois pourrait décerner un blâme à la municipalité autonomiste de Moutier et formuler des considérations justifiant les recours mais sans pour autant annuler le scrutin.

«Autrement dit, on enroberait de contorsions le feu vert au transfert de Moutier dans le canton du Jura», a avancé le secrétaire général du MAJ. Les militants autonomistes n'ont d'ailleurs cessé de le répéter durant cette 71e Fête du peuple, Moutier rejoindra tôt ou tard le canton du Jura.

Le vote du 18 juin 2017, qui a vu une faible majorité des citoyens choisir de rejoindre le canton du Jura, fait encore l'objet de sept recours. Les milieux antiséparatistes contestent la validité de ce scrutin. Une décision de la préfète du Jura bernois doit tomber à fin octobre.

Tant les autonomistes que les partisans du maintien de Moutier dans le canton de Berne ont annoncé qu'ils feraient recours au Tribunal administratif bernois, puis au Tribunal fédéral (TF) s'ils étaient désavoués en première instance. La commune de Moutier devra donc gérer l'incertitude qui découle de cette situation.

Nouvel animateur du Bélier

Cette manifestation a également été l'occasion pour le groupe Bélier de présenter son nouvel animateur. Jonathan Gosteli va succéder à Clément Piquerez qui a passé huit ans à la tête du mouvement de lutte. «Nous nous engageons à ne pas faire usage de moyens excessifs», a déclaré sans plus de détails le nouveau responsable. (ats/nxp)

Créé: 09.09.2018, 14h51

Galerie photo

Du canton de Berne au canton du Jura

Du canton de Berne au canton du Jura Le dernier conflit politique lié au territoire en Suisse s'est résolu le 18 juin 2017. Les Prévôtois ont dit "oui" à 51,72% pour quitter le canton de Berne et rejoindre celui du Jura.

Galerie photo

Puigdemont hôte d'honneur de la Fête du peuple à Delémont

Puigdemont hôte d'honneur de la Fête du peuple à Delémont Carles Puigdemont, ancien président indépendantiste de la Catalogne, est venu apporter son soutien aux autonomistes jurassiens lors de la Fête du peuple.

Des anti-indépendantistes devant l'ONU à Genève

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées dimanche devant l'ONU à Genève pour dénoncer le «coup d’État institutionnel» des indépendantistes de Catalogne. Ils se sont insurgés contre la «propagande» relayée, selon eux, partialement par les médias. «Comment des délinquants de droit commun peuvent-ils être reçus en Suisse comme des popstars?», s'est interrogé l'organisateur François Meylan. Il faisait notamment référence à Carles Puigdemont, l'ancien président indépendantiste de la Catalogne, qui était invité ce week-end à la Fête du peuple jurassien à Delémont.
M. Meylan est à l'origine du Comité Catalunya peuple d'Espagne qui défend la ligne constitutionnaliste. Ce groupement se dit solidaire avec «la majorité catalane qui est prise en otage par un projet séparatiste». Le Comité est apolitique, selon M.Meylan. Il a mis en garde contre la montée en puissance d'une véritable «police politique» en Catalogne qui s'en prend aux constitutionnalistes.
Une grave crise politique a éclaté en Catalogne en automne 2017. Une année plus tard, il est question de mettre sur pied un référendum sur un nouveau statut de la région comportant plus d'autonomie.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Maldive, nouveau refuge de DAECH
Plus...