Le PS, la chasse et les menteurs

Succession Burkhalter

Ignazio Cassis.

Ignazio Cassis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«On ne ment jamais tant qu’avant les élections, pendant la guerre et après la chasse.» Christian Levrat, président du PS, dégaine cette célèbre citation de Georges Clemenceau lorsqu’on l’interroge sur l’élection du Conseil fédéral. Que veut-il dire? Que la majorité des UDC, des PLR ou des PDC, qui se déclarent ouvertement ou non en faveur d’Ignazio Cassis, racontent des bobards.

Pour lui rien n’est joué. Mais il se refuse à dévoiler ses cartes. «Rien ne presse, attendons les auditions de mardi prochain. Je peux vous assurer cependant que le PS se déterminera de manière à peser sur l’élection.» Le Genevois Manuel Tornare rappelle le rôle de son parti à la dernière élection: «Nous avons fait élire Parmelin et pas Aeschi, le candidat poussé par Blocher.»

Sur qui va miser cette fois le PS? Le Genevois Pierre Maudet paraît s’imposer sur la Vaudoise Isabelle Moret. Cette dernière a perdu des points suite à une grande interview dans la NZZ qui a fait dresser les cheveux sur la tête de certains élus. Qu’est-ce qui a choqué? Moret accusait Cassis d’être plus Suisse alémanique que Tessinois. Elle se disait aussi prête à renégocier un à un les 120 accords bilatéraux avec l’UE.

La Zurichoise Min Lin Marti a pris la défense de Moret quand elle a été attaquée au début dans les médias. Soutient-elle la Vaudoise? «A qualités égales, oui. Mais j’attends les auditions pour me faire une opinion.» Le Valaisan Matthias Reynard, lui aussi, n’a pas choisi entre les trois candidats. «Je n’exclus donc pas de voter Cassis.»

Peur du retour de bâton? Enfumage? A la direction du PS, personne ne veut chauffer un candidat sauvage. On considère que le PLR, avec ses trois candidats, offre un choix.

Celui ou celle qui sera élu(e) mercredi prochain au Conseil fédéral pourra en tout cas ressortir une autre citation savoureuse de Clemenceau: «En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables.» (TDG)

Créé: 14.09.2017, 11h41

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Suisse-UE: Toujours pas d'accord-cadre
Plus...