«Les projets routiers romands ne sont pas menacés par le Gothard»

Votation 28 févrierDes organisations économiques romandes font campagne en faveur de la construction d'un 2e tube au Gothard. Directeur du Centre Patronal, Christophe Reymond explique pourquoi.

Christophe Reymond, directeur du Centre patronal.

Christophe Reymond, directeur du Centre patronal. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alémaniques, Tessinois et Romands. Des milieux économiques de chaque région de Suisse (Union suisse des arts et métiers, chambre tessinoise du commerce, Centre patronal, GastroSuisse) se mobilisent autour de la rénovation du tunnel routier du Saint-Gothard et de la construction d’un 2e tube. Ils prônent donc le oui à la votation du 28 février.

Leurs arguments ? La solution proposée est selon eux la moins chère pour le contribuable, bien moins coûteuse que de procéder à un transbordement des voitures sur le rail, le temps de rénover le tunnel routier actuel. Ils ont aussi rappelé que le Nord de l’Italie constitue le 3e partenaire commercial de la Suisse et que des infrastructures ferroviaires et routières fonctionnelles forment une condition à ce partenariat lucratif. Les milieux hôteliers voient dans le Tessin l’un des phares touristiques du pays, notamment pour les clients arabes et asiatiques qui visitent le pays… par cars. Enfin, les associations économiques tessinoises estiment à 630 le nombre d’emplois menacés en cas de fermeture de la liaison routière le temps de la rénovation. Dans les milieux économiques romands, l’argument phare est celui de la solidarité confédérale. Le directeur du Centre patronal, Christophe Reymond, estime en effet que «nous ne sommes plus les oubliés des transports, dans l’Ouest de la Suisse», et que les Romands peuvent donc sans crainte pour leurs intérêts approuver la construction d’un 2e tube au Gothard. Entretien.

–Comment pouvez-vous affirmer que les projets romands aujourd’hui dans le pipeline fédéral ne seraient pas menacés par un 2e tube au Gothard? Les projets routiers romands ne sont pas menacés par un 2e tube au Gothard, précisément parce qu’ils sont désormais dans le pipeline. C’est la grande nouveauté par rapport à la situation qui prévalait il y a 12 ou 18 mois. Nous avons désormais des certitudes ou des quasi certitudes. Par exemple, dans le domaine ferroviaire, des projets sont en cours du côté de Lausanne et de Genève. Je relève aussi au plan routier le déblocage de plusieurs centaines de millions de francs pour aménager le carrefour autoroutier de Crissier. Il s’agit de l’endroit de Suisse romande où il y a le plus de trafic, avec 110'000 véhicules par jour. Il est prévu de prioriser l’élargissement de la ceinture autoroutière de Genève à six pistes. Enfin, le projet de fonds routier (FORTA), qui est en discussion aux Chambres fédérales, a permis de remettre au premier plan et de reprendre le contournement de Morges, et très probablement, les fameux 400 kilomètres de routes cantonales qui devraient être financés désormais par la Confédération (ndlr: la vignette à 100 francs devait initialement permettre cette reprise). On a donc un éventail de projets qui sont acquis ou en très bonne voie d’acquisition et qui nous font dire qu’il n’y a plus de guerre sur la concurrence des moyens telle qu’elle a pu exister auparavant sur le territoire fédéral.

–Ces projets ont beau être sur la liste, cela ne résout pas le financement. Un franc investi au Gothard reste un franc qui aurait pu être investi sur le contournement de Morges, non? C’est une vue erronée en particulier dès le moment où existerait – et nous faisons le pari qu’il existera – un Fonds pour les routes nationales et le trafic d’agglomération (FORTA). Dès que cet élément sera sous toit – nous avons bon espoir qu’il le soit cette année encore aux Chambres, puis que le peuple et les cantons l’approuvent en votation populaire – cette question de la concurrence des moyens n’existera pas. Le cas échéant, l’assainissement du Gothard et le creusement d’un deuxième tube émargera au budget d’entretien ordinaire des routes nationales tandis que tous les projets qui tiennent à cœur de la Suisse romande émargeront, eux, au futur nouveau fonds routier.

– Reste que ce futur fonds sera alimenté en partie par une hausse de la surtaxe sur le litre d’essence, et là, rien n'est joué! Vous avez raison de dire que tout n’est pas réglé. Le supplément de 2 ou 4 ou 6 centimes par litre n’est pas totalement arrêté. Mais il y a en ce moment-même des travaux de commission. Et les échos dont nous en avons montrent que le dossier progresse dans la bonne direction, en particulier pour les infrastructures dont nous avons besoin en Suisse romande.

–L’économie prône la construction d’un 2e tube au Gothard avec une arrière-pensée, non? Celle qu’un jour ou l’autre, on pourra utiliser les deux tunnels en bidirectionnel? Je vous ferai une réponse très légaliste. La possibilité existerait dès le moment où le peuple et les cantons en viendraient à modifier la Constitution fédérale. Ce risque-là, si je puis dire, existe parce que la Constitution n’est pas figée pour l’éternité. Mais je pense qu’il coulera pas mal d’eau, y compris sous le Gothard, avant que le peuple et les cantons suisses reviennent sur ces règles-là.

Créé: 19.01.2016, 15h29

Articles en relation

«Le contournement autoroutier de Morges est menacé»

Votation du 28 février Interview La conseillère aux Etats Géraldine Savary (PS/VD) avertit: la construction du tunnel du Gothard met en péril des projets routiers romands. Interview. Plus...

Les opposants au Gothard dénoncent un projet «insensé»

Votation du 28 février Editorial Pour eux, la construction d’un deuxième tube routier se fera au détriment de projets indispensables en Suisse romande. Plus...

«Assainir le Gothard ne changera rien au trafic routier»

Votations du 28 février Interview La ministre des transports et de l'environnement plaide pour construire un second tunnel routier au Gothard. La protection des Alpes n’est pas en cause, martèle-t-elle Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...