Le projet de Parmelin est en état de mort clinique

Défense aérienneIl n’y a plus de majorité à Berne pour coupler l’achat de jets à celui d’un système de défense sol-air. Et si le salut venait de la gauche?

Ministre de la défense, Guy Parmelin devra redoubler d'effort pour convaincre le Parlement de son projet de défense aérienne.

Ministre de la défense, Guy Parmelin devra redoubler d'effort pour convaincre le Parlement de son projet de défense aérienne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sans une manœuvre de dernière minute, le crash est programmé. L’idée de Guy Parmelin de regrouper l’achat d’un nouveau système de défense sol-air avec de nouveaux avions de combat dans un seul paquet soumis à référendum ne séduit pas. Alors que la consultation est encore en cours, le PDC a donné lundi soir ce qui ressemble à un coup de grâce au projet.

Le parti estime qu’il faut sortir la défense sol-air du paquet. «Le modèle actuel est surchargé et risque d’échouer», écrit le PDC. «L’importance de la somme à investir – 8 milliards de francs – pourrait faire peur, détaille Jean-René Fournier (PDC/VS). En cas de non, le pays n’aurait plus rien.» Selon lui, la position de son parti permettra de clarifier certains points du projet. «Ça forcera Guy Parmelin à montrer ses arguments.»

Cette défection, qui s’ajoute à celle du PLR, qui souhaite aussi scinder le paquet, fait voler en éclats la traditionnelle alliance bourgeoise proarmée. Mais pas de quoi effrayer Adrian Amstutz (UDC/BE). «Ce paquet n’est pas mort, car il est la meilleure solution d’un point de vue technique, militaire et financier. Le PLR et le PDC se rallieront après la consultation. La défense sol-air et les jets de combat sont un tout. Et il faut poser au peuple la seule question qui vaille: veut-on que la Suisse soit protégée contre les dangers aériens?»

Politique et lobbies

Les atermoiements du PDC et du PLR? Pour Adrian Amstutz, c’est de la tactique politicienne. «Les élections fédérales sont dans une année, et personne ne veut admettre que c’est un conseiller fédéral UDC qui a vu juste dans ce dossier.» Des positions qui portent également l’empreinte des lobbyistes. Les élus de Suisse centrale – terre de l’industrie de l’armement – ont fait pression pour séparer les deux objets afin d’acquérir au plus vite le système de défense sol-air et les centaines de millions qui vont avec.

Dans ce jeu de dupes, l’UDC pourrait trouver un soutien inattendu: la gauche. Car, à la différence du PDC, qui est favorable à l’idée d’une votation sur l’acquisition des jets, le PLR veut passer en force. «Il n’y a rien dans la loi qui exige que nous devions soumettre l’acquisition d’un système de défense sol-air ou d’avions de combat au peuple, rappelle Corina Eichenberger (PLR/AG). La votation sur le Gripen était une exception. Les opposants aux jets n’ont qu’à lancer une initiative populaire.»

«Nous sommes des démocrates. Notre but est toujours que le peuple ait le dernier mot»
Pour éviter ce «hold-up démocratique», certains élus PS évoquent la possibilité d’une alliance contre nature. L’occasion pour la gauche – qui ne veut pas de ce grand paquet flou – de mieux le torpiller dans les urnes, et pour l’UDC de pousser les partis bourgeois à changer leur fusil d’épaule en cours de route. «C’est un scénario possible», abonde un membre de la commission de politique extérieure. L’UDC, en tout cas, n’est pas contre. «Nous sommes des démocrates. Notre but est toujours que le peuple ait le dernier mot», précise Adrian Amstutz.

Au PS, toutefois, certains craignent l’entourloupe. «L’urgence, c’est la défense sol-air, les jets peuvent attendre, explique Pierre-Alain Fridez (PS/JU). À titre personnel, je préférerais un projet scindé en deux avec au moins un vote sur les avions. L’idée de Guy Parmelin est maligne. Demandez aux Suisses s’ils veulent une défense aérienne, c’est comme leur demander s’ils veulent de la neige en hiver.» Pas question pour lui de faire signer un chèque en blanc. (TDG)

Créé: 12.09.2018, 18h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le PLR repousse son vote sur la démission de Maudet
Plus...