Passer au contenu principal

Les profs formés à détecter les potentiels candidats au djihad

Les enseignants de Winterthour apprendront à détecter les signes d’une radicalisation. Les avis sur la question sont partagés.

(Image d'illustration) La mesure répond à l’effroi provoqué par les départs successifs, au cours des derniers mois, d’au moins cinq jeunes de Winterthour.
(Image d'illustration) La mesure répond à l’effroi provoqué par les départs successifs, au cours des derniers mois, d’au moins cinq jeunes de Winterthour.
Keystone

La rentrée apporte toujours son lot de nouveautés. Dès septembre, les enseignants winterthourois seront formés à détecter les premiers signes de radicalisation chez leurs élèves. Annoncée à la mi-août, la mesure répond à l’effroi provoqué par les départs successifs, au cours des derniers mois, d’au moins cinq jeunes de la ville zurichoise pour l’Etat Islamique (EI). Ceux-ci apprendront à reconnaître les indices, tels qu’une élève qui porte soudain un foulard ou un garçon qui refuse tout à coup de serrer la main d’une femme. Ils bénéficieront également des conseils d’experts.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.