Passer au contenu principal

AgricultureLe président de l'USP veut s'allier aux Verts

Markus Ritter a détaillé dans la presse les conditions d'une alliance de l'Union suisse des paysans avec les Verts sur les thématiques agricoles.

Markus Ritter
Markus Ritter
Keystone

Le président de l'Union suisse des paysans (USP), Markus Ritter, veut s'allier aux Verts sur les thématiques agricoles. Il esquisse les lignes d'une telle alliance dans une interview avec la «SonntagsZeitung».

Les Verts devraient se satisfaire de standards de production agricole certes relevés mais légèrement en-dessous de ceux de l'agriculture biologique. En échange, les paysans soutiendraient l'exigence des Verts de stopper l'importation de produits agricoles qui ne respectent pas les standards suisses, propose Markus Ritter.

Comme premier pas vers une telle alliance, il envisage de soutenir le référendum contre le traité de libre-échange avec les pays du Mercosur. «Je pense que nous devrions joindre nos forces à celles des Verts et nous mettre d'accord sur un tel compromis», affirme-t-il.

Protéger l'agriculture et l'environnement

«Au Brésil, cela ne joue aucun rôle si vous produisez sur des terres défrichées et aux États-Unis le génie génétique est largement répandu alors qu'ici nous avons des standards élevés. Ce calcul ne peut plus fonctionner pour nous», souligne Markus Ritter. C'est pourquoi il est personnellement convaincu que les agriculteurs doivent discuter d'une alliance avec les écologistes «pour protéger l'agriculture et l'environnement».

Si cela devait se confirmer que l'accord de libre-échange avec le Mercosur ne contient aucune disposition efficace dans le domaine de la durabilité, «nous devrons examiner très attentivement si une telle voie est encore tournée vers l'avenir», détaille-t-il. «Et dans le domaine de la politique agricole, nous nous engagerons pour le maintien de la protection à la frontière par le biais de règles en matière de durabilité».

Pour trouver des majorités, les paysans devront choisir entre les ultra-libéraux, qui veulent simplement ouvrir la frontière, et les Verts.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.