Passer au contenu principal

Ils préfèrent rallier Genève à Zurich en avion

Le bilan écologique des vols entre Genève et Zurich fait pâle figure face au rail. La liaison est surtout utilisée pour le transit en vue d'un vol long-courrier.

La Suisse est peut-être un petit pays mais elle a quand même des vols intérieurs.
La Suisse est peut-être un petit pays mais elle a quand même des vols intérieurs.
Keystone

Les vols intérieurs en Suisse ont encore de beaux jours devant eux. Selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique (OFS), ce sont 713'033 passagers qui les ont utilisés en 2018. C'est surtout la ligne entre Genève et Zurich qui est la plus appréciée avec un peu plus de 620'000 passagers, explique le Tages-Anzeiger dans son édition du vendredi 1er mars 2019.

Une liaison qui est assurée huit fois par jour quasi exclusivement par Swiss, ce qui donne un taux d'occupation de 108 passagers par vol. La compagnie ne veut pas commenter ces chiffres mais sa porte-parole Meike Fuhlrott souligne qu'il s'agit souvent de personnes qui transitent pour un vol long-courrier.

Le reste des voyageurs provient du Tessin puisque les vols entre Lugano et Zurich ont rassemblé en 2018 un peu plus de 88'000 passagers.

Le train nettement plus écologique

Ces chiffres n'ont pas de quoi effrayer les CFF, qui ont enregistré en 2016 une fréquentation de 47'200 passagers par jour à la gare de Zurich-Aéroport mais ils révèlent surtout une aberration écologique. Les 620'000 voyageurs qui ont choisi l'avion ont émis en tout 30'000 tonnes de CO2 tandis que le même nombre de passagers n'en produit que 180 tonnes en train.

Comme le calcule le site d'informations energieumwelt.ch, un vol entre Zurich et Genève nécessite trois plus d'énergie que le train et il dégagera 150 fois plus de CO2.

L'argument du temps

L'avion peut se targuer d'un temps de trajet réduit: environ 50 minutes pour 190 francs entre Genève et Zurich contre près de trois heures en train pour moins de 50 francs en deuxième classe avec un abonnement demi-tarif. Les liaisons entre Zurich et Sion assurées certains samedis par Helvetic coûtent encore moins cher: 104 francs pour 40 minutes de vol.

L'argument du temps de trajet perd toutefois de sa pertinence si tous les paramètres sont pris en compte, comme l'enregistrement et le temps d'attente en aéroport. Le total devient alors équivalent au temps passé en train.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.