Passer au contenu principal

Les pompiers et policiers bientôt moins amendés?

La législation sur la circulation routière ne tient pas assez compte des circonstances difficiles des services d'urgence, en Suisse.

Une initiative parlementaire veut que l'on tienne davantage compte des circonstances en intervention.
Une initiative parlementaire veut que l'on tienne davantage compte des circonstances en intervention.
Photo d'illustration, Keystone

Les pompiers, les ambulanciers, les policiers ou les douaniers qui enfreignent les règles de circulation routière dans le cadre de leurs devoirs ne devraient plus être punissables. La commission des transports du National a donné suite mardi à une initiative parlementaire de Christian Lüscher (PLR/GR) par 16 voix contre 8.

La législation sur la circulation routière en vigueur ne tient pas suffisamment compte des circonstances difficiles auxquelles les conducteurs de véhicules du service du feu, du service de santé, de la police ou de la douane doivent faire face lors de courses d'urgence, estime la commission.

Faire preuve de prudence

Selon le texte de Christian Lüscher, les juges pourront infliger des peines à ces conducteurs si ces derniers n'ont pas fait preuve de prudence et s'ils n'ont pas enclenché les signaux d'avertissement et ont causé un accident. Les magistrats devront tenir compte des circonstances connues des officiers au moment de l'intervention.

L'initiative passe maintenant aux mains de la commission des transports du Conseil national pour un examen préalable.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.