Pas de restriction concernant la publicité pour le tabac

PréventionLes sénateurs ont renvoyé le projet au Conseil fédéral. Revers pour Alain Berset.

Alain Berset, conseiller fédéral.

Alain Berset, conseiller fédéral. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La publicité pour le tabac ne devrait pas être restreinte. Le Conseil des Etats a rejeté ce matin les propositions du Conseil fédéral en lui demandant de revoir largement sa copie. Le Conseil national doit encore se prononcer. Alain Berset s’est battu bec et ongles en faveur de cette loi sur les produits du tabac. En vain.

Alain Berset, ce sont les lobbies économiques qui ont gagné aujourd’hui?

Il faut constater que la majorité du Conseil des Etats s’est fixée sur un projet qui reprend de manière précise les revendications de l’industrie du tabac. Cela étant dit, l’économie en général aurait un intérêt massif à ce qu’on ait une meilleure gestion de la situation du tabac dans notre pays. Il y a quatre millions de journées de travail qui sont perdues chaque année à cause de cela. Ça représente un coût de 4 milliards pour les entreprises. La situation des producteurs de tabac est évidemment différente, mais c’est une toute petite partie de l’économie de notre pays.

Comment expliquez cette décision?

Le Parlement ne sait pas comment empoigner le problème. Du coup, il essaie de gagner du temps en renvoyant le paquet au Conseil fédéral. De notre côté, le travail a été fait. Nous avons tout mis sur la table. Le projet que nous présentons est modéré. De ce compromis, c’était au Parlement d’en discuter! Aujourd’hui, il refuse l’obstacle. Nous étions prêts à mener un débat constructif, encore faut-il qu’il y ait une volonté de chaque côté. On va perdre du temps, un temps précieux, par exemple pour autoriser la vente légale de cigarettes électroniques.

Ce qui a coincé, c’est la restriction de la publicité…

Avec le projet du Conseil fédéral, nous aurions eu une des législations les plus libérales d’Europe. Nous avons proposé quelques restrictions partielles et modérées de la pub, ce qui permettrait de protéger les jeunes. Le problème est que les intérêts des milieux de la prévention et de l’industrie du tabac sont irréconciliables. C’est un problème dans notre système de consensus. Si le Parlement veut une position plus dure, il devra en assumer les conséquences.

La majorité ne veut surtout pas que l’Etat dise à ses citoyens ce qu’ils doivent faire…

Mais c’est justement ce que la publicité fait! La publicité cherche spécifiquement à dire aux gens ce qu’ils doivent faire, elle cherche à inciter les jeunes! Cet argument plaide en faveur de notre projet. Il faut limiter la publicité pour que les jeunes puissent choisir de manière totalement libre, s’ils veulent commencer à fumer ou pas. (TDG)

Créé: 14.06.2016, 12h04

Articles en relation

Les cigarettiers retoqués devant la justice

Union européenne Les paquets de cigarettes seront bien neutres, avec des avertissements sanitaires. Ainsi en a décidé l'UE. Plus...

L'Alliance anti-tabac présente une nouvelle étude

Suisse L'interdiction de la promotion du tabagisme dans divers pays a entraîné une diminution de la consommation chez les jeunes. Plus...

«La Suisse est un véritable paradis pour l'industrie du tabac»

Prévention du tabagisme Le député européen français Gilles Pargneaux est invité vendredi à Berne par la Ligue pulmonaire. Il détaille les enjeux de la future loi suisse sur les produits du tabac. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...