Passer au contenu principal

Crise du franc fortDes politiciens veulent museler la BNS

Les milieux politiques rivalisent d'idées après l'abolition du taux plancher. L'indépendance de la BNS se retrouve dans leur collimateur.

La composition actuelle du directoire du BNS, avec de gauche à droite le vice-président Jean-Pierre Danthine, le président Thomas Jordan et Fritz Zurbruegg. Jean-Pierre Danthine sera remplacé par Andréa Maechler dès le mois de juillet 2015. Elle sera la première femme à rejoindre l'instance.
La composition actuelle du directoire du BNS, avec de gauche à droite le vice-président Jean-Pierre Danthine, le président Thomas Jordan et Fritz Zurbruegg. Jean-Pierre Danthine sera remplacé par Andréa Maechler dès le mois de juillet 2015. Elle sera la première femme à rejoindre l'instance.
Keystone

Thomas Minder s'est trouvé un nouveau cheval de bataille. Après la lutte contre les parachutes dorés, le conseiller d'état schaffhousois indépendant s'en prend à la Banque Nationale Suisse (BNS). Et propose d'élargir son directoire, voire de l'élire, explique le Tages-Anzeigerdans son édition du 6 mars 2015.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.