Glättli sur un tapis rouge pour diriger les Verts

Politique Le conseiller national zurichois est bien parti pour succéder à Regula Rytz. Lisa Mazzone, elle, va lâcher la vice-présidence du parti.

«Balthasar Glättli est la candidature naturelle pour notre parti, commente la conseillère aux États genevoise Lisa Mazzone. Il sait innover, il a de bonnes idées et c’est agréable de travailler avec lui.»

«Balthasar Glättli est la candidature naturelle pour notre parti, commente la conseillère aux États genevoise Lisa Mazzone. Il sait innover, il a de bonnes idées et c’est agréable de travailler avec lui.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il était fortement pressenti, il est désormais candidat et seul en lice à la présidence des Verts. Le chef du groupe écologiste aux Chambres fédérales, Balthasar Glättli, se lance dans la course pour succéder à la Bernoise Regula Rytz. Le conseiller national zurichois précise avoir été désigné par sa section cantonale.

Balthasar Glättli est entré chez les Verts à l’âge de 19 ans. À 48 ans, il a «toujours la flamme» et veut «être de ceux qui s’engagent pour faire bouger les choses», assure-t-il dans un entretien accordé au «Matin Dimanche». Pour convaincre les gens de la nécessité d’un changement politique, il faut leur expliquer qu’il existe «une autre forme de société faite de solidarité, de convivialité et de partage», estime le Zurichois, qui s’exprime aisément en français.

Un autre objectif de sa présidence serait de faire accéder les Verts au Conseil fédéral, «une institution politique centrale où des solutions et des compromis sont élaborés», explique-t-il dans la «SonntagsZeitung».

À Berne depuis 2011, Balthasar Glättli est à la tête du groupe parlementaire écologiste depuis 2013. «C’est la candidature naturelle pour notre parti, commente la conseillère aux États genevoise Lisa Mazzone. Il sait innover, il a de bonnes idées et c’est agréable de travailler avec lui.» La sénatrice ne s’attend pas à ce qu’une autre candidature vienne troubler le jeu d’ici à vendredi, dernier délai fixé aux intéressés. Le nouveau président des Verts sera désigné par les délégués le 28 mars.

Lisa Mazzone, elle, nous a révélé dimanche qu’elle ne briguerait pas un nouveau mandat de vice-présidente du parti. «Nous avons beaucoup de nouveaux élus à Berne, il faut à mon avis diversifier les visages. J’ai aussi envie de plus de liberté pour faire mon travail de conseillère aux États et me consacrer à mes quatre commissions.» La Neuchâteloise Céline Vara, fraîchement élue au Conseil des États, devrait rester à la vice-présidence des Verts.

Lisa Mazzone ne briguera pas non plus la succession de Glättli comme cheffe du groupe parlementaire des Verts. «En siégeant aux États, ce n’est pas adéquat», estime-t-elle. La conseillère nationale bernoise Aline Trede est pressentie pour assumer ce rôle important aux Chambres. «Une femme à la tête du groupe, un homme à la tête du parti, c’est une alternance idéale», glisse la Genevoise.

Créé: 26.01.2020, 20h01

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Articles en relation

Les Verts veulent une politique sociale du climat

Frauenfeld (TG) Réunis en assemblée des délégués ce samedi, le parti des Verts a adopté une résolution préconisant d'impliquer l'ensemble des acteurs de la société dans la «décarbonisation». Plus...

Les Verts vont réfléchir à se représenter

Conseil fédéral Malgré la non-élection de Regula Rytz, les Verts prennent leurs responsabilités et brigueront peut-être à nouveau un siège au Conseil fédéral lors d'une vacance. Plus...

Objectif 95 voix pour Regula Rytz

Election du Conseil fédéral La veillée électorale s’est déroulée en famille pour la candidate écologiste. Face à Ignazio Cassis, elle ne pourra compter que sur le soutien de la gauche et quelques voix éparses. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les PV diminuent depuis que les policiers doivent y écrire leur nom
Plus...