La police surprend douze soldats avec des drogues

StupéfiantsDes conscrits tessinois en cours de répétition à Davos à l'occasion du WEF ont été contrôlés positifs au cannabis et à la cocaïne.

Le cours de répétion à Davos est visiblement un peu trop festif.

Le cours de répétion à Davos est visiblement un peu trop festif. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Parmi les 4500 militaires chargés d'assurer la sécurité au forum économique mondial (WEF) de Davos (GR), certains semblent assumer leur tâche à la légère. La police militaire a surpris douze soldats alors qu'ils consommaient cannabis et cocaïne.

Stefan Hofer, porte-parole de l'état-major de l'armée, a confirmé vendredi l'information publiée par le Corriere del Ticino. Sur les douze soldats interpellés, tous l'ont été pour consommation de cannabis et parmi eux, cinq ont aussi pris de la cocaïne.

Les contrôles ont été effectués mardi dans le bataillon d'infanterie de montagne 30. Celui-ci est composé essentiellement de soldats et de gradés en provenance du Tessin et du sud des Grisons. L'alerte a été donnée par des membres de la troupe concernée.

La police militaire est tout de suite intervenue et a demandé aux soldats concernés de s'expliquer. Quelques-uns ont immédiatement avoué. La police militaire a aussi recouru aux chiens pour rechercher la drogue. Sur un soldat, plus de trois grammes de cocaïne ont été découverts.

«La sécurité du WEF pas mise en péril»

Cet homme a été immédiatement renvoyé à la maison et devra répondre devant les tribunaux civils, a expliqué le porte-parole. Les autres soldats, qui ont consommé de la cocaïne, ont aussi été renvoyés chez eux. Ils seront punis disciplinairement après le WEF.

Ceux qui ont été attrapés en train de fumer de l'herbe seront punis pendant l'intervention à Davos. Le porte-parole n'a pas pu dire ce qui leur pend au nez. C'est le commandant qui fixera les sanctions disciplinaires.

Le porte-parole n'a pas non plus su dire si des tests ont été effectués dans d'autres unités. La police militaire interviendrait sur-le-champ si d'autres cas lui étaient signalés, comme cela s'est passé pour le bataillon 30. Il a toutefois rappelé que l'armée est le reflet de la société. Il ne faut donc pas s'étonner qu'elle comporte également des «moutons noirs». Selon Stefan Hofer, la sécurité du WEF n'a pas été mise en péril par ces incidents.

La justice militaire a également confirmé qu'un coup de feu involontaire est parti dans le cadre de l'engagement de l'armée au WEF. «Le coup est parti au moment du retrait des cartouches de l'arme», a dit Tobias Kühne à l'ats. Personne n'a vraiment été mis en danger. Le porte-parole n'a pas été en mesure d'en dire davantage. Une enquête devra éclaircir les circonstances exactes de l'incident. (ats/nxp)

Créé: 22.01.2016, 13h18

Articles en relation

Les leaders du WEF dans la peau de réfugiés

Davos Une ONG a recréé à Davos un faux camp de réfugiés afin de faire comprendre les difficultés que vivent les migrants. Plus...

La Suisse en équilibriste à Davos pour les Bilatérales

Immigration de masse Didier Burkhalter a défendu la position de la Suisse à Davos suite à l'initiative du 9 février. Plus...

Parmelin évoque la possibilité de troupes aux frontières

Armée suisse Le nouveau ministre de la défense a rencontré son homologue autrichien à Davos. L'annonce de Vienne de plafonner le nombre de réfugiés a notamment été abordée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Cycle genevois toujours aussi inégalitaire
Plus...