La police ne donne plus la nationalité des auteurs

Ville de ZurichLa police municipale communiquait régulièrement l'âge, le sexe et la nationalité des délinquants. L'origine sera désormais cachée, car jugée trop discriminante.

La police zurichoise ne communiquera plus désormais que l'âge et le sexe des personnes ayant enfreint la loi. Plus la nationalité.

La police zurichoise ne communiquera plus désormais que l'âge et le sexe des personnes ayant enfreint la loi. Plus la nationalité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La police municipale zurichoise ne donnera plus systématiquement la nationalité des auteurs de délits dans ses communiqués. Le responsable de la police Richard Wolff met ainsi en pratique un postulat du PS et des Vert'libéraux adopté en 2015.

Si la nationalité devait se révéler importante pour un article de presse, les journalistes peuvent demander à la police l'origine de l'auteur présumé du délit, a indiqué mardi le municipal Richard Wolff. Toutes les informations disponibles seront fournies.

«Préciser la nationalité ne sert qu'en apparence la transparence», estime le département de la sécurité de la Ville de Zurich. Ca laisse suggérer que l'origine du délinquant explique l'acte tout en cachant les causes exactes, qui sont notamment la pauvreté, un bas niveau d'éducation et la consommation de drogues. Donner automatiquement et sans autre analyse la nationalité de l'auteur d'un délit dans un communiqué de police est subjectif.

Recommandation de la CCPCS

La décision zurichoise va à l'encontre de la tendance en Suisse. Toujours plus de polices cantonales précisent la nationalité des auteurs de délits. La Conférence des commandants des polices cantonales (CCPCS) a décidé de recommander de donner la nationalité après un long débat.

La police cantonale zurichoise et la police municipale de Winterthour (ZH) s'en tiennent aux recommandations de la CCPCS: elles vont continuer à préciser l'origine des délinquants, ont-elles indiqué à l'ats.

Dans le canton de Soleure, les citoyens ont accepté en 2012 une initiative de l'UDC exigeant que la police et la justice précisent la nationalité des délinquants dans leurs communiqués. Dans le canton de St-Gall, le Grand Conseil a adopté en 2010 une initiative similaire des Jeunes UDC. (ats/nxp)

Créé: 07.11.2017, 13h50

Articles en relation

Homme attaqué et grièvement blessé à Bâle

Criminalité Quatre inconnus ont attaqué et grièvement blessé un homme de 39 ans dimanche à 1h30 à Bâle. Plus...

Criminalité: les données cryptées posent problème

Australie L'Australie dévoile un projet de loi qui vise à pouvoir surveiller les messageries des criminels sur Internet. Le débat agite de nombreux pays. Plus...

Vaud garde les pieds sur terre malgré les chiffres

Criminalité Des politiques et policiers vaudois saluent le nouveau recul de la criminalité dans le canton. Mais ils ne s'enflamment pas. Plus...

La criminalité est en baisse en Suisse

Statistiques Pour ce qui est des vols par effraction et par introduction clandestine, Genève arrive en tête devant Vaud. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

De nombreux morts dans un attentat en Egypte
Plus...