Le plan secret suédois pour faire passer le Gripen en Suisse

VotationSelon la radio d'Etat suédoise, qui s'appuie sur des documents secrets, Stockholm aurait lancé un programme de lobbyisme pour influencer le vote des Suisses sur le Gripen le 18 mai.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Stockholm tenterait-elle d'aider Ueli Maurer à gagner la bataille du Gripen dans les urnes? Alors que le ministre de la Défense Ueli Maurer a lancé mardi 11 février officiellement la campagne en vue de l'achat de 22 avions de combat du constructeur suédois Saab – projet soumis au peuple le 18 mai prochain – la radio d'Etat suédoise évoque mercredi matin un plan secret pour mener une campagne cachée de relations publiques, annoncent la Luzerner Zeitung et la Neue Zürcher Zeitung.

Cette révélation contredit les propos tenus par Ueli Maurer qui a affirmé devant la presse que le constructeur Saab se tiendrait en retrait, ne verserait plus un centime d'ici la votation et que la Suède ne s'impliquerait pas dans la campagne.

Mais il semblerait que le pays scandinave ne tienne pas à rester en retrait. Selon ces documents secrets cités par la radio, un programme d'activités de lobbyisme aurait été mis sur pied en automne dernier déjà, incluant des membres des autorités militaires et du gouvernement. Interrogé à la radio à ce sujet, le ministre des Affaires étrangères Carl Bildt a démenti l'existence d'un tel programme.

«Le soutien de la Suède autant que possible»

Toutefois, dans une lettre datant de l'automne dernier et émanant de l'ambassadeur de Suède en Suisse, Per Thöresson, on peut lire que Ueli Maurer veut dès maintenant et jusqu'à la votation le soutien de la Suède autant que possible, selon les journaux alémaniques. Il indique également que le ministre de la Défense tient à voir voler le Gripen dans le ciel suisse toutes les 6 à 8 semaines jusqu'au 18 mai. L'ambassadeur précise toutefois que Ueli Maurer a clairement dit qu'il ne voulait pas que la Suède s'implique directement dans la campagne.

Selon cette lettre, le soutien suédois imaginé par le ministre UDC doit plutôt prendre la forme de «manifestations positives», comme la visite de journalistes suisses en Suède à l'occasion de la course de ski de fond Vasa début mars ou la tenue de grands événements helvético-suédois en Suisse. C'est dans ce cadre que l'ambassade a prévu une manifestation à Lucerne et Engelberg, avec même la visite potentielle de la princesse Victoria.

Ueli Maurer s'est défendu avec véhémence de cette ingérence étrangère dans la campagne. Il a indiqué qu'il n'était qu'un grand fan de la Suède et souhaitait qu'elle ait une image positive en Suisse. «Mais je n'ai jamais demandé à la Suède de mettre sur pied un programme d'action spécifique», a-t-il assuré.

«Un GripenLeaks inacceptable»

Du côté des opposants au Gripen on n'a pas tardé à réagir. Le comité «Non aux milliards pour des avions de combat» a réagi à ces révélations. Il juge cette campagne cachée de relations publiques «proprement inacceptable et démontre un irrespect de notre démocratie directe.» Pour le comité, ce «Gripenleaks» soulève de nombreuses questions.

Celles-ci portent notamment sur l’intensité des relations entre Ueli Maurer et l’ambassade de Suède, ainsi que sur la véracité des dires du ministre de la Défense lors de la conférence de presse de mardi. Il a alors affirmé que le constructeur suédois Saab ne participerait ni directement ni indirectement à la campagne.

Le comité s’interroge aussi sur la justification de la présence du Gripen à la Coupe du monde de ski à Lenzerheide.

Mais surtout, le comité s’interroge sur la façon dont l’ambassade a réussi à faire publier dans la presse écrite des interviews pro-Gripen ou comment le contenu de discussions confidentielles du Conseil fédéral s’est retrouvé cité dans un rapport de l’ambassade suédoise. «Y a-t-il eu violation du secret de fonction?», se demande-t-il.

Créé: 12.02.2014, 12h27

Articles en relation

Maurer lance officiellement la campagne du Gripen

Votation du 18 mai Le ministre de la Défense a défendu mardi devant la presse à Berne l'achat de 22 avions de combat pour 3,126 milliards de francs. Le peuple devra se prononcer le 18 mai prochain. Plus...

Saab appelé à plus de retenue durant la campagne

Gripen Le Département fédéral de la défense estime que le fabricant Saab devrait rester en retrait en attendant que le peuple se prononce sur l'achat des Gripen. Plus...

Des Gripen feront leur show dans les Grisons

Avions de combat Des Gripen participeront à un show aérien en mars lors des finales de la Coupe du monde de ski à Lenzerheide (GR). Plus...

Saab «informe» sur le Gripen à Wengen

Stand d'information Saab était présent samedi à Wengen (BE) pour informer le public sur le Gripen. Plus...

Gros succès pour le référendum contre le Gripen

Avion de combat Le comité anti-Gripen a déposé mardi le double des paraphes requis à la Chancellerie fédérale. Près de 100'000 personnes ont signé en trois mois le texte. Votation sans doute en mai. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...