Plainte à l’Université contre des affiches à croix gammée

FribourgUne soirée débat sur Israël et l’Holocauste, organisée par des étudiants, donne lieu à des gribouillis antisémites.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Israël, l’holocauste et les Juifs.» Tel était le thème de la soirée organisée par l’Association des professeurs germanophones de la Faculté de théologie de Fribourg au début novembre. L’événement ne s’est pas terminé comme les organisateurs le pensaient. Ils ont dû déposer une plainte, leursaffiches ayant été maculées de symboles nazis. La photo de l’un des orateurs était affublée de cornes et d’une moustache hitlérienne. Le rectorat de l’Université approuve la démarche judiciaire.

Que s’est-il passé exactement? La soirée, comme le raconte Kevin De-Carli, président de l’association germanophone, devait d’abord revisiter les mythes fondateurs de l’État d’Israël. «Le but était d’expliquer les événements et les documents historiques en s’appuyant sur les faits et non sur des suppositions». La seconde partie de la soirée était consacrée au film Bombes pour mon ennemi. Il dépeint l’histoire d’Edith Klein, une juive née en Hongrie qui a vécu les camps de concentration et retrouve les dernières survivantes du camp dans lequel elle était internée.

Soutien du rectorat
Le jour du débat, des affiches de la manifestation sont retrouvées maculées devant la Bibliothèque interfacultaire d’histoire et de théologie de Fribourg. Croix gammées, slogan «Free Palestine» et autres graffitis ont été apposés. «Après en avoir parlé avec des professeurs, avec la centrale d’annonce contre le racisme et l’antisémitisme et la police, nous avons décidé de déposer une plainte», déclare Kevin De-Carli. «Cette démarche reçoit l’entier soutien du rectorat», ajoute Farida Khali, au service de la communication de l’Université.

La Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme recense entre 100 et 200 cas d’actes antisémites par année en Suisse. Un comptage établi grâce à un formulaire de dénonciation mis sur Internet. (TDG)

Créé: 15.12.2017, 20h03

L’une des affichettes maculées d’une croix gammée. (Image: DR)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Amherd, première femme à la tête de l'armée suisse
Plus...