Les pilotes respectent de moins en moins les signaux

Trains CFFLes CFF mettent en garde dans une lettre les jeunes conducteurs de locomotive du danger de passer outre les signaux. Le syndicat pointe lui une formation insuffisante.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La signalisation ferroviaire est de plus en plus négligée par les conducteurs de trains. Ce constat est relevé par le Syndicat suisse des mécaniciens de locomotive et aspirants (VSLF). Au premier trimestre 2018, le trafic voyageurs des CFF a en effet enregistré deux fois plus de signaux ignorés qu'à la même période de 2016, selon un rapport paru dans le magazine des membres, repris par le journal 20 Minuten mercredi.

Du côté de la BLS, ce n'est pas mieux: depuis le début de l'année, il y a eu plus d'irrégularités signalées que durant toute l'année 2017, même si dans 95% il n'y a pas eu de mise en danger des passagers, relève la compagnie. Ceci surtout grâce à la technologie qui permet de stopper les trains à temps en cas de nécessité.

Mais selon le syndicat VSFL, il y aurait en outre des actions toutes aussi dangereuses que des signaux oubliés. Il cite ainsi le cas d'un pilote de locomotive à l'aéroport de Genève qui a conduit son train du mauvais côté. «Malgré l'augmentation massive du nombre de dispositifs de sécurité, le danger potentiel reste très grand», déplore le syndicat.

Manque de formation

Celui-ci met la faute sur le manque de formation. «Nous appelons les responsables à étendre cette formation afin que les jeunes collègues puissent acquérir plus d'expérience avant de voyager seuls», écrit-il dans le magazine.

Les CFF eux aussi réagissent. Ils ont écrit une lettre aux nouveaux pilotes de locomotives en mars dernier, selon 20 Minuten, L'ex-régie se dit particulièrement préoccupée par les mouvements de manœuvre, affirme-t-elle, car aucun équipement de sécurité n'est disponible et que «les conséquences possibles peuvent être considérables». Elle souhaite donc davantage discuter avec les responsables et affirme travailler à développer des modules de formation, notamment pour les grandes gares.

Syndicat fâché

Selon la VSLF, le syndicat est en pourparlers avec les CFF. Le sujet a été mis sur le tapis il y a un mois auprès de la direction, explique le président Hubert Giger. Car la lettre de l'ex-régie fédérale fâche l'association. Selon elle, elle accuse trop les jeunes pilotes et ne pointe pas assez la responsabilité des supérieurs.

Du côté des CFF, on veut calmer le jeu. Le but n'est pas de semer la zizanie, mais de montrer, avec des événements concrets, comment éviter les incidents, souligne le porte-parole des CFF Daniel Pallecchi. Il affirme en outre que le nombre de signaux ignorés est en baisse. Mais il le rappelle: «les CFF ne font aucun compromis sur la sécurité». (nxp)

Créé: 18.07.2018, 09h13

Articles en relation

CFF: 300 millions pour moderniser les trains

Suisse La modernisation concerne la flotte IC2000, qui devrait ensuite être autorisée à circuler vingt ans de plus. Plus...

Une balle de foin paralyse le trafic ferroviaire

Flamatt (FR) Tombée sur les voies, une balle de foin a entraîné des retards et des suppressions de trains entre Berne et Fribourg samedi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Ukrainiens se choisissent un humoriste comme président
Plus...