Passer au contenu principal

ImmigrationPhilipp Hildebrand vole au secours de la Suisse

L'ex-président de la Banque Nationale Suisse (BNS) écrit dans la presse britannique à quel point l'Europe ne doit pas mal interpréter le vote de dimanche. Il propose que l'UDC reçoive un second siège au Conseil fédéral.

La tribune de Philipp Hildebrand dans le Financial Times pourrait faire des vagues.
La tribune de Philipp Hildebrand dans le Financial Times pourrait faire des vagues.

Philipp Hildebrand, l'ex-président de la Banque Nationale Suisse (BNS), vole au secours de la Suisse, et indirectement de l'Union démocratique du centre (UDC), dans une tribune publiée dans le prestigieux Financial Times.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.