Passer au contenu principal

Industrie du tabacPhilip Morris supprimera 164 emplois à Lausanne et Neuchâtel

Mauvaise nouvelle pour Lausanne et Neuchâtel. Le fabricant de tabac annonce la suppression de 164 emplois. La moitié des postes seront transférés vers d’autres pays, les postes restants seront supprimés.

Le fabricant de tabac Philip Morris va biffer 164 emplois à Lausanne et Neuchâtel. Environ la moitié de ces postes seront transférés vers d'autres pays, les postes restants seront supprimés.

Philip Morris International (PMI) a informé mardi des détails de son plan de restructuration, à l'issue de la période de consultation de ses employés. La réorganisation touchera 164 postes: 134 à Lausanne et 30 à Neuchâtel, a indiqué le cigarettier, confirmant une information diffusée sur les ondes de la RTS.

Environ la moitié de ces postes seront transférés à l'étranger, notamment à Cracovie, Buenos Aires, Manille et Djakarta. L'autre moitié -Philip Morris ne précise pas le nombre- sera supprimée.

Rapprochements

«L'objectif principal des transferts est d'amener les postes au plus proche de l'activité qu'ils soutiennent, ou plus près d'autres employés chargés d'activités similaires», explique PMI.

Les employés concernés peuvent postuler pour un emploi dans le nouvel emplacement s'ils le souhaitent, a précisé le service de presse de l'entreprise. «Dans le cas contraire, nous ferons de notre mieux pour leur trouver un poste chez PMI en Suisse, ou, le cas échéant, ils se verront offrir une indemnité de départ», note l'entreprise.

Philip Morris s'engage à «soutenir ses employés». Ils recevront «un soutien complet, tant sur le plan financier qu'à travers un conseil à la recherche d'emploi et l'assistance d'un conseiller fiscal», a indiqué la multinationale.

Production pas touchée

La restructuration concerne les «fonctions globales et régionales» basées en Suisse. Elle touche des postes «à plusieurs niveaux de l'entreprise, y compris des postes supérieurs».

Sont épargnés le secteur Recherche et Développement, le centre de production basé à Neuchâtel et la filiale du marché suisse Philip Morris S.A. Le groupe emploie environ 3000 personnes en Suisse.

Cette réorganisation n'est pas été décidée «à la légère». Elle est «nécessaire» pour «favoriser la croissance à long terme» de PMI, a fait valoir la société dans une information écrite.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.