Passer au contenu principal

SuisseLe peuple votera sur l'identité électronique

La Chancellerie fédérale a annoncé ce jeudi que le référendum sur le passeport numérique a abouti avec 65'190 signatures valables.

Les référendaires avaient déposé les paraphes à Berne le 16 janvier.
Les référendaires avaient déposé les paraphes à Berne le 16 janvier.
Keystone

Le référendum sur l'identité électronique a abouti. La Chancellerie fédérale a annoncé jeudi que 64'933 des 65'190 signatures déposées sont valables.

Les référendaires s'inquiètent notamment de la privatisation de cette identité électronique (e-ID) et craignent que des données sensibles ne tombent entre les mains des banques, des assurances et des multinationales.

En septembre, les Chambres ont opté pour un système libéral qui donne la priorité au secteur privé pour délivrer des e-ID.

L'e-ID est l'identité officielle des citoyens suisses. Les contrats, les transactions financières, les informations sur la santé et les services administratifs tels que les déclarations d'impôts ou les décisions politiques, seront désormais traités numériquement à l'aide d'une e-ID.

Passeport émis par l'Etat

Selon les référendaires, c'est l'Etat qui devrait délivrer l'e-ID. Deux sondages ont montré que plus de 80% de la population souhaite un passeport numérique émis par l'Etat.

Le référendum est soutenu par la Digitale, la plateforme démocratique WeCollect, Campax et PublicBeta. Il est appuyé par le PS, les Verts, le Parti pirate et droitsfondamentaux.ch. Même au PDC, PLR et à l'UDC, plusieurs élus approuvent le principe d'une e-ID émise par l'Etat, selon le comité référendaire.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.