Vers un permis de conduire numérique

SuisseLes futurs permis de conduire pourraient incorporer une puce électronique comportant les données du conducteur.

Les futurs permis pourrait inclure une puce électronique, à l'image des cartes bancaires.

Les futurs permis pourrait inclure une puce électronique, à l'image des cartes bancaires. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tout détenteur d'un permis de conduire doit annoncer son déménagement au service cantonal de la circulation. Quiconque ne le fait pas dans les 14 jours risque une amende. Idem pour un changement de nom après un mariage.

Des tracasseries administratives auxquelles le conseiller national Franz Grüter (UDC/LU) entend mettre fin avec le permis de conduire numérique. Il a déposé mercredi une motion en ce sens, explique le Blick. Sa proposition est soutenue par une quarantaine de parlementaires issus principalement des rangs de la droite.

Comme une carte bancaire

Ces versions numériques faciliteraient la modification des données personnelles mais elles permettraient également de constituer un registre des autorisations et des mauvais conducteurs. «Le tout en temps réel, sans échange de données et d'informations fastidieux», souligne le conseiller national lucernois.

Le futur permis pourrait ressembler à sa version actuelle, mais inclure une puce informatique où seraient enregistrées les données du conducteur. L'accès serait crypté par un code PIN et pourrait être bloqué en cas de multiples tentatives erronées.

Peut-être sur smartphone

Franz Grüter voit encore plus loin. «Chaque conducteur et propriétaire d'un véhicule pourrait même sauvegarder ses données sur son smartphone.» Une solution déjà à l'étude en Grande-Bretagne.

La protection des données pourrait en outre être améliorée puisque les données du véhicule et du détenteur seraient séparées, ajoute celui qui est également vice-président d'ICT Switzerland, l'association faîtière du secteur suisse des technologies de l'information et des télécommunications.

Une séparation appelée à gagner en importance avec l'apparition de véhicules autonomes susceptibles de communiquer entre eux pour éviter des accidents. C'est bien entendu de la musique d'avenir, convient Franz Grüter, «mais des solutions innovantes dans le domaine de l'immatriculation électronique des véhicules renforceraient la place économique suisse à l'international.»

Créé: 20.09.2018, 11h07

Le conseiller national Franz Grüter (UDC/LU) (Image: Keystone )

Articles en relation

Vers des retraits de permis mieux encadrés

Suisse Saisir un permis de conduire devrait être moins aisé, selon un politicien, qui a déposé une motion en ce sens. Plus...

Il roule ivre, sans plaques et sans permis

Canton de Fribourg Il a fallu une course-poursuite de plusieurs kilomètres pour interpeller un conducteur qui roulait sans plaques ni permis ou assurance mais ne manquait pas d'alcool dans le sang. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.