Passer au contenu principal

Le PBD reconnaît une défaite «douloureuse»

Lors de l'assemblée des délégués, le président du parti de centre-droit est revenu sur l'échec des fédérales tout en se disant optimiste pour la suite.

Les positions et les valeurs du PBD auraient mérité d'être mieux prises en considération par les Suisses, a estimé M. Landolt.
Les positions et les valeurs du PBD auraient mérité d'être mieux prises en considération par les Suisses, a estimé M. Landolt.
Keystone

La défaite du PBD aux fédérales est «douloureuse», mais il faut se relever, a martelé samedi son président Martin Landolt. Devant les délégués réunis en assemblée générale à Salenstein (TG), il a assuré que les discussions pour former un groupe parlementaire avec des représentants d'un ou plusieurs autres partis allaient bon train.

«Un havre politique»

Il s'agit de la priorité du PBD, a rappelé M. Landolt. Et d'assurer que les entretiens actuels devraient aboutir à des résultats concrets. Contacté par Keystone-ATS, il a ajouté que le parti «avait encore besoin de temps et de séances pour arrêter une décision», sans toutefois donner de préférence pour le moment.

Il y a plusieurs options pour le PBD, il s'agit maintenant d'en concrétiser une qui soit orientée vers les solutions et l'efficacité au Parlement, a-t-il ajouté. Des questions telles que le nombre de sièges en commissions, les temps de parole lors des sessions ou les finances, font l'objet de discussions assidues.

Un groupe parlementaire n'aurait pas de prérogatives sur les partis cantonaux, a toutefois souligné le président du PBD dans un communiqué. Le parti doit ainsi définir une structure et une organisation qui continue à offrir à ses élus à l'échelon cantonal et communal «un havre politique».

Suite à la perte de quatre sièges aux dernières fédérales, le PBD n'a plus la force nécessaire pour former un groupe parlementaire et doit décider avec quelle formation il souhaite s'allier. Les services du Parlement donneront la composition définitive des groupes le 25 novembre. Ils doivent donc être annoncés d'ici là.

Vers l'avenir

Les positions et les valeurs du PBD auraient mérité d'être mieux prises en considération par les Suisses, a estimé M. Landolt. Il s'agit d'un «parti véritablement centriste qui privilégie les solutions», a rappelé son président. Et les valeurs du PBD n'ont rien perdu de leur importance.

C'est ce qu'ont également déclaré des représentants de la jeune génération, qui «veulent aller de l'avant». Venus en nombre à Salenstein, les Jeunes PBD ont présenté leur nouveau programme thématique intitulé «Génération PBD», avec comme axes prioritaires la sécurité, la formation professionnelle, la prévoyance, l'environnement, la société, l'Europe et la numérisation.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.