Les paysannes cumulent les désavantages

SuisseLa proportion estimée de femmes qui perçoivent une part du revenu de l’exploitation agricole est faible.

La vie des agricultrices n'a souvent rien à voir avec leur image d'Epinal.

La vie des agricultrices n'a souvent rien à voir avec leur image d'Epinal. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La part de femmes actives dans l'agriculture en Suisse est inférieure à la moyenne mondiale. A l'occasion de la Journée internationale des femmes rurales dimanche, les paysannes suisses pensent avant tout à leurs consoeurs de pays moins favorisés.

Les près de 56'500 femmes actives dans l'agriculture en Suisse y représentent 36% de la main-d'oeuvre agricole. Dans le monde, cette part monte à 43%, indique l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) à l'occasion de la Journée internationale des femmes rurales.

Les femmes rurales dans le monde sont plus souvent exploitantes proprement dites ou propriétaires que leurs consoeurs en Suisse: une sur cinq en moyenne mondiale, contre moins d'une sur cinquante en Suisse. Une situation apparemment plus favorable hors de Suisse, mais qu'il faut nuancer.

Les femmes rurales dans le monde produisent, préparent et transforment les aliments, tout en accomplissant aussi les tâches domestiques. Leurs journées de travail sont plus longues que celles des hommes, affirme l'USPF. Cette dernière relève qu'elles atteignent jusqu’à 17 heures de plus par semaine au Bénin.

Faible couverture sociale

S'il n’existe pas de statistiques claires sur leur revenu provenant de cette activité en Suisse, la proportion estimée de femmes qui perçoivent une part du revenu de l’exploitation agricole est faible, affirme l'USPF. En conséquence, leur prévoyance vieillesse et leurs assurances sociales sont maigres.

Pourtant, par leur travail et leur engagement dans l’agriculture, les paysannes contribuent au développement du tissu social et économique et des activités agricoles dans les régions périphériques, constate l'USPF. Elles assurent des prestations en faveur de la société qui ne sont ni reconnues ni rémunérées. Cette situation doit changer, affirme-t-elle.

En Suisse, l'USPF s'engage au quotidien pour les paysannes et les femmes rurales. «Mais nous souhaitons également et surtout exprimer notre solidarité envers nos consoeurs à travers le monde et plus particulièrement dans les pays moins favorisés que le nôtre», déclare l'USPF dans un communiqué. (ats/nxp)

Créé: 13.10.2017, 08h16

Articles en relation

La photo avec Leuthard n'a pas plu au porcelet

Suisse La présidente de la Confédération a inauguré jeudi la 75e édition de la foire suisse d'agriculture et d'alimentation. Plus...

Traire des vaches pour améliorer son CV

Agriculture De plus en plus de jeunes Italiens profitent des vacances pour venir travailler dans des fermes suisses. Un atout dans leur recherche d'emploi. Plus...

Plan d'actions pour réduire les pesticides

Agriculture Berne a adopté un plan d'actions proposant 50 mesures pour les pesticides dans l'agriculture, avec le soutien de l'Union suisse des paysans (USP). Plus...

«Nous allons soutenir les nouvelles technologies»

Agriculture Berne lance un plan d'action national pour réduire les risques liés aux pesticides dans l'agriculture. Explications avec Bernard Lehmann, directeur de l'OFAG. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Harcèlement: la parole des femmes se libère
Plus...