Passer au contenu principal

Parmelin, Lucky Luke maladroit ou justicier de l'Etat?

L'affaire du médecin en chef de l'armée continue de faire des vagues dans les commissions de gestion. Réactions politiques.

Guy Parmelin.
Guy Parmelin.
Keystone

Guy Parmelin dégaine plus vite que son ombre. Mais contrairement au cow-boy Lucky Luke, il ne touche pas toujours sa cible. Il a dû reconnaître lundi devant les commissions de gestion du parlement qu’il avait eu la gâchette un peu trop facile à l’encontre du médecin-chef de l’armée, Andreas Stettbacher. Ce dernier, accusé entre autres d’avoir organisé aux frais de l’Etat un repas de Noël à 500 francs par tête de pipe, a été suspendu pendant 10 mois. Trois enquêtes ont été lancées contre lui: une disciplinaire par la justice militaire, une pénale menée par le Ministère public et une administrative commanditée par Guy Parmelin.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.