Le Parlement veut promouvoir la géothermie

EnergieUne motion du PDC zurichois charge Berne d'améliorer la promotion de la géothermie, en collaboration avec les producteurs d'électricité.

Le projet de centrale géothermique dans canton de Saint-Gall a été abandonné pour des raisons techniques et sécuritaires.

Le projet de centrale géothermique dans canton de Saint-Gall a été abandonné pour des raisons techniques et sécuritaires. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Conseil national a transmis mardi par 133 voix contre 44 une motion de Kathy Ricklin (PDC/ZH) modifiée par le Conseil des Etats, qui s'est montré moins ambitieux. Le texte charge le Conseil fédéral de démontrer comment améliorer la promotion de la géothermie, par des démarches concrètes et en collaboration avec les producteurs d'électricité et d'autres acteurs.

Deux domaines retenus

Seuls deux domaines ont été retenus par rapport au projet initial: l'exploration et recherche de sites à l'aide de forages et de mesures sismiques ainsi que la mise au point de lignes directrices générales au plan fédéral.

Le plan directeur national recensant les sites appropriés a été biffé. Ce serait empiéter sur les compétences des cantons. Pas question non plus de créer un nouveau système de couverture des risques pour les forages profonds onéreux. La garantie actuelle, déjà utilisée par le Conseil fédéral, a fait ses preuves.

Les Chambres ont aussi biffé le point réclamant un soutien financier: le Conseil fédéral s«est déjà doté d'un instrument permettant de fournir un coup de pouce aux centrales pilotes. La création d'un programme national de recherche est devenue tout aussi inutile vu qu'un centre de compétences sur l'énergie a été mis sur pied à l'EPFZ, en collaboration avec l'Université de Neuchâtel, qui possède des compétences complémentaires.

Ce n'est pas parce qu'on a enregistré des revers à Bâle ou St-Gall - où les projets de centrale géothermique ont été abandonnés pour des raisons techniques, financières et sécuritaires - qu'il faut lâcher le tout, a expliqué la motionnaire Kathy Ricklin. Il s'agit dans un premier temps de promouvoir la recherche en géothermie.

Motion dépassée

Une minorité emmenée par Christian Wasserfallen (PLR/BE) souhaitait refuser la motion, datant de 2011 et jugée dépassée. Ses revendications peuvent être discutées dans le cadre des discussions sur la Stratégie énergétique 2050, ajoutant que la géothermie «est une roulette russe».

Elle est «un puzzle», a renchéri la ministre de l'énergie Doris Leuthard. Aux yeux du Conseil fédéral, elle n'est pas une option actuellement. Il ne faut toutefois pas abandonner tous les efforts pour autant et le gouvernement peut très bien vivre avec la motion modifiée, a-t-elle assuré. (ats/nxp)

Créé: 17.06.2014, 10h45

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Donald à l'ONU
Plus...