Parc éolien refusé dans le Jura bernois

EnvironnementUn plan de quartier avec sept turbines était à l'étude à Court, dans le Jura bernois. Ses habitants l'ont, à une très large majorité, refusé.

Le groupement «Montoz Libre» jugeait le rendement du parc trop faible au regard de son impact visuel pour le village.

Le groupement «Montoz Libre» jugeait le rendement du parc trop faible au regard de son impact visuel pour le village. Image: DR/twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le projet de parc éolien de Montoz-Pré Richard, dans le Jura bernois, est abandonné. Lors de l'assemblée municipale lundi soir, les citoyens de Court (BE) ont rejeté à 70% le plan de quartier qui équivalait au permis de construire pour sept turbines.

Le plan de quartier a été refusé par 222 voix contre 93 lors d'un vote à bulletins secrets, a indiqué l'administration municipale. Le projet de parc éolien, qui prévoyait l'installation de sept turbines d'une hauteur maximale de 180 mètres, était porté par Energie Service Bienne et était soutenu par les autorités communales.

Le coût de cette infrastructure était estimé entre 40 et 50 millions de francs. Lors de l'assemblée municipale, ce sont des arguments liés à la protection du paysage et aux potentielles nuisances pour les riverains qui ont été le plus souvent avancés par les opposants au projet, selon les médias régionaux.

«Une fois de plus, une occasion est manquée de mettre en oeuvre, non seulement sur le papier mais également dans la réalité, la stratégie énergétique», déplore le promoteur Energie Service Bienne qui fait état de sa «grande déception». Les services industriels biennois avaient travaillé durant dix ans sur ce projet.

Réunis au sein du groupement «Montoz Libre», les adversaires de l'implantation de ces turbines jugeaient aussi que le rendement du parc était trop faible au regard de son impact visuel pour le village. Ils estiment qu'il faut privilégier la diminution de la consommation d'énergie et recourir à l'énergie solaire.

«La voix de la raison l'a emporté dans la commune de Court», écrit mardi «Paysage Libre BEJUNE». Pour cette association de l'Arc jurassien, l'issue du vote de l'assemblée municipale témoigne «clairement du refus de la population de sacrifier son cadre de vie pour une énergie aléatoire au rendement dérisoire». (ats/nxp)

Créé: 12.03.2019, 09h49

Articles en relation

Nouveau recours contre le parc éolien

Sainte-Croix (VD) Deux ONG ont décidé de saisir le Tribunal fédéral pour manifester leur désaccord envers le parc éolien de Sainte-Croix (VD). Plus...

Le plus grand champ éolien offshore du monde

Energie Le projet pharaonique, qui comprend 87 éoliennes, a été inauguré jeudi en mer d'Irlande. Plus...

Éoliennes vandalisées dans le Jura bernois

Mont-Crosin Au moins deux installations du parc éolien du Mont-Crosin et du Mont-Soleil, dans le Jura bernois, ont été vandalisées à la fin juin. L'exploitant du site, l'entreprise BKW, a porté plainte. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Premier anniversaire des gilets jaunes
Plus...