Paradise Papers: Metzler quitte le groupe Quantum

SuisseL'ancienne conseillère fédérale, éclaboussée par les révélations des Paradises Papers, a décidé de se retirer.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Suite aux révélations des Paradise Papers, l'ancienne conseillère fédérale Ruth Metzler quitte avec effet immédiat le comité consultatif du groupe Quantum. Elle explique sa décision par les graves accusations sur de «prétendues pratiques commerciales en Angola».

La publication desdits «Paradise Papers» a soulevé des graves accusations contre le groupe basé à Zoug. En tant que membre du comité consultatif, Mme Metzler n'avait pas connaissance de ces accusations, a-t-elle indiqué mercredi à l'ats dans un court communiqué.

Indépendamment de la question de savoir si ces accusations sont fondées, l'environnement professionnel n'est plus compatible avec les critères de ses mandats ou les valeurs et la manière de travailler de sa société de conseil KMES Partner, précise-t-elle.

Bastos dément

Le groupe Quantum Global a été fondé par le financier suisso-angolais Jean-Claude Bastos de Morais. Il conseille des projets de développement sur place. Selon les Paradise Papers, il a le mandat de gérer le fonds souverain de l'Angola et se serait enrichi via ce groupe.

M. Bastos a catégoriquement démenti mardi en avoir profité. Toutes les activités du groupe sont légales. Une procédure juridique a été entamée contre la publication. Quantum Global a réagi au départ de Mme Metzler en la remerciant pour ses activités de conseil.

13,5 millions de documents

Les «Paradise Papers» sont une masse de 13,5 millions de documents sur des opérations financières émanant du cabinet d'avocats Appleby et obtenus par la Süddeutsche Zeitung. Le journal allemand a ensuite partagé ces documents avec le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et d'autres médias.

Il s'agit de contrats portant sur des dizaines de millions de francs, d'échanges de courriels et d'extraits de comptes concernant près de 25'000 structures, de 1950 à 2016. Ces données révéleraient les activités opaques de multinationales, de politiciens et d'hommes d'affaires.

Pas illégaux

Les circuits auxquels ont recours les personnes fortunées et les multinationales pour déplacer leurs fonds dans les paradis fiscaux ne sont en soi pas illégaux. Cette pratique se joue des failles réglementaires pour leur permettre de payer le moins d'impôts possible.

Ruth Metzler-Arnold était membre du conseil fédéral de 1999 à 2003. Elle était à la tête du Département fédéral de justice et police. En 2003, la politicienne (PDC) aujourd'hui âgée de 53 ans n'a pas été réélue; elle a perdu son siège au profit de Christoph Blocher. (ats/nxp)

Créé: 08.11.2017, 16h25

Galerie photo

Les Paradise Papers dans le monde

Les Paradise Papers dans le monde Les Paradise Papers mettent en lumière l'optimisation fiscale pratiquée par des entreprises ou des personnalités. Avec quelques surprises à la clé.

Articles en relation

Bernard Arnault et LVMH cités à leur tour

«Paradise Papers» L'homme le plus riche de France aurait placé sa fortune dans six paradis fiscaux différents. Plus...

La Suisse ne figure pas sur la liste noire de l'UE

Paradise Papers Les ministres des Finances de l'UE se retrouvaient mardi pour discuter des paradis fiscaux dans le monde. Plus...

Paradise Papers: Apple se défend

Fisc Accusé d'optimisation fiscale offshore par les Paradise Papers, la firme à la pomme a tenu à se défendre lundi. Plus...

Bono «écoeuré» d'être impliqué

Paradise Papers Bono s'est dit lundi «totalement écoeuré» face aux accusations le liant à une entreprise lituanienne qui aurait fraudé le fisc. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...