Passer au contenu principal

GrisonsUn ours tué lors d'un choc frontal avec un train

L'animal est un jeune mâle de 110 kg, qui avait été aperçu dans la région depuis dimanche dernier.

Des traces de l'ours tué accidentellement qui avaient été relevées vendredi, près de Zernez.
Des traces de l'ours tué accidentellement qui avaient été relevées vendredi, près de Zernez.
Canton des Grisons

Un plantigrade n'a pas survécu à une collision frontale avec un train, survenue vendredi vers 23h sur la ligne des Chemin de fer rhétiques, entre Zernez et S-chanf (GR). L'animal est mort sur le coup, assure l'Office cantonal de la chasse et de la pêche dans un communiqué. La locomotive impliquée était la dernière de la journée à circuler sur cette ligne. Elle n'a pas subi de dégâts.

L'animal est un jeune mâle de 110 kg. Sa dépouille va être transférée à l'Université de Berne, qui procédera à des examens génétiques afin de déterminer précisément sa provenance.

Observé depuis une semaine

L'ours avait été repéré une première fois dans ce coin de Basse-Engadine dimanche passé, écrit samedi le Canton des Grisons. Il avait ensuite passé la semaine dans la vallée et avait été aperçu plusieurs fois dans la zone, notamment vendredi par les gardes-chasse. Il s'agissait de la première observation d'un ours dans les Grisons depuis septembre 2015.

Le plantigrade, venu très certainement du nord de l'Italie, s'est déplacé rapidement dans la région pour explorer son nouvel espace vital, a expliqué Georg Brosi, l'inspecteur de la chasse du canton des Grisons à l'ats. Il avait déjà traversé mardi la route cantonale pour se diriger vers Tschlin.

Troisième ours mort dans les Grisons

L'ours tué vendredi soir était peut-être M32, qui avait déjà séjourné dans le Val Müstair. Il s'agit du 13e plantigrade à être entré dans les Grisons depuis l'été 2005 et du troisième à devoir payer de sa vie sa visite en Suisse. En effet, en 2012, l'ours M13 avait lui aussi été heurté par un train, à Scuol, mais il avait survécu, n'ayant souffert que de contusions.

Cependant, le jeune plantigrade avait été abattu par un garde-faune en février 2013 à Puschlav pour s'être trop approché de maisons et avoir effrayé des habitants et des touristes.

Et, en avril 2008, un garde-faune avait abattu JJ3 dans la région de Thusis. L'ours s'était réveillé de son hibernation pour se mettre en quête de nourriture dans des espaces habités. Les autorités de la chasse avaient conclu que l'animal représentait un danger pour les êtres humains.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.