Novartis renonce à tirer au sort les bénéficiaires

SuisseLe géant de la pharma prévoyait d'administrer son nouveau traitement contre l'amyotrophie spinale, une maladie rare, à des enfants de manière aléatoire. Le Bâlois recule.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novartis réagit aux critiques mondiales massives concernant sa décision de tirer au sort cent enfants qui pourront bénéficier de son nouveau traitement contre une maladie génétique rare, l'amyotrophie spinale, rapporte la «SonntagsZeitung».

Tout le monde n'est pas satisfait du modèle d'allocation, a indiqué Dave Lennon, président de la filiale de Novartis Avexis, qui fabrique le médicament dont le coût se chiffre en millions. Avexis veut distribuer 100 doses gratuitement. Les bénéficiaires de ce médicament potentiellement salvateur devaient être tirées au sort.

Aujourd'hui, la filiale de Novartis fait marche arrière: l'entreprise est en discussion avec des associations de patients et est prête à «faire des ajustements, si nous pouvons trouver une meilleure façon d'avancer», explique Dave Lennon. Apparemment, Novartis abandonnerait la loterie et la remplacerait par des critères de sélection clairs.

Créé: 09.02.2020, 08h24

Articles en relation

Novartis inaugure un site de thérapies high-tech

Recherche Dans sa nouvelle usine de Stein, dans le Fricktal argovien, Novartis pourra produire sa première thérapie génique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Quand reprendre le travail?
Plus...