Une nouvelle mouture de la RIE réclamée

SuisseLes groupes des partis politiques souhaitent obtenir une version modifiée de la RIE III après son rejet par le peuple. Mais les chemins pour y arriver divergent.

Le peuple a rejeté la réforme.

Le peuple a rejeté la réforme. Image: Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les groupes parlementaires des partis gouvernementaux veulent aller de l'avant après l'échec devant le peuple dimanche de la RIE III. Ceux du PS et du PDC mandatent le Conseil fédéral. Le groupe UDC veut placer la balle dans le camp des cantons.

Un nouveau projet de réforme de l'imposition des entreprises est désormais prioritairement du devoir des cantons, écrit le groupe UDC, réuni comme les autres vendredi, à dix jours du début de la session de printemps. A eux de travailler concrètement à un propre projet cantonal, à même de passer le cap d'une votation populaire, ajoute-t-il.

Ce n'est qu'ensuite que les cantons auront à définir, en collaboration avec la Confédération, des conditions-cadres permettant la réalisation des différents projets fiscaux cantonaux. Selon l'UDC, le contribuable de la classe moyenne ne doit pas passer à la caisse. En mains fédérales

Le groupe PDC a également le souci du contribuable et est aussi d'avis, à l'image du PS, que la réforme de la fiscalité des entreprises ne doit pas s'arrêter au non du peuple dimanche. Tous deux veulent relancer un nouveau projet, mais, à la différence de l'UDC, c'est à la Confédération de garder la main.

Berne devra cependant associer davantage les cantons et les villes à l'élaboration d'un nouveau projet, affirme le groupe démocrate-chrétien vendredi dans un communiqué. Le PDC appelle à l'organisation dans de brefs délais d'une table ronde impliquant plus fortement les représentants des cantons, des villes et des communes. La place économique ne peut pas rester longtemps dans l'incertitude.

Le groupe socialiste appelle quant à lui Ueli Maurer à concevoir une nouvelle mouture plus juste, plus équilibrée et moins unilatéralement dictée par la droite comme l'était RIE III. Selon le PS, il faut se débarrasser des privilèges et ajouter des contreparties financières provenant des entreprises et des actionnaires. Il est également important d'impliquer tous les acteurs de la réforme, et ce dès le début des débats.

Lors de sa séance de vendredi, le groupe PLR n'est pas revenu sur les votations de dimanche, du moins son communiqué n'en fait pas mention. A noter que, selon un sondage de Tamedia, les votants du PLR sont les seuls à avoir soutenu la troisième réforme de l'imposition des entreprises dimanche. Prévoyance vieillesse

Les parlementaires libéraux-radicaux se sont concentrés sur l'objet-phare de la prochaine session, la réforme de la prévoyance vieillesse 2020, également abordée par les autres groupes. Et le groupe PLR de se déclarer prêt à faire un pas en direction d'un compromis.

Pas question cependant de revenir sur le point principal voulu par la majorité PDC/PS du Conseil des Etats et consistant à une compensation de 70 francs pour les rentiers AVS afin de compenser la baisse des rentes LPP, affirme le groupe PLR. Celui-ci se dit en revanche prêt à renoncer à la déduction de coordination.

Il répond ainsi en partie seulement aux appels du PS qui espère que les partis bourgeois, UDC, PLR, PVL en particulier, tireront les leçons de la débâcle de la RIE III: «sans compromis et sans participation de la gauche, les grandes réformes sont condamnées», écrit le groupe socialiste.

Le groupe UDC a également discuté de la prévoyance vieillesse lors de sa réunion vendredi. Mais il n'informera à ce sujet que samedi, indique-t-il dans son communiqué. (ats/nxp)

Créé: 17.02.2017, 19h39

Articles en relation

L'UE est «déçue» du vote suisse

RIE III Le commissaire à la fiscalité Pierre Moscovici s'est dit déçu du vote de dimanche sur la réforme de la fiscalité des entreprises. Plus...

La presse étrangère critique envers la Suisse

RIE III Des commentaires extraits de médias allemand, britannique et américain entrevoient une péjoration de la situation sur la fiscalité des entreprises. Plus...

«Il n'y a pas de liste noire en préparation »

Refus de RIE III Le chef fiscal de l'OCDE estime que la Suisse devra tenir ses engagements malgré le refus de la troisième réforme de la fiscalité des entreprises. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les insectes débarquent dans nos assiettes
Plus...