Passer au contenu principal

Les nouveaux trains de Bombardier fâchent les CFF

L'opérateur ferroviaire a fait part de son mécontentement dû à de nombreuses défaillances des nouveaux trains à deux étages.

Les CFF attendent du constructeur et fournisseur Bombardier qu'il remédie «le plus vite possible» aux lacunes actuelles.
Les CFF attendent du constructeur et fournisseur Bombardier qu'il remédie «le plus vite possible» aux lacunes actuelles.
Keystone

Cette fois-ci, c’en est trop pour les CFF. Dans un communiqué, l’entreprise ferroviaire hausse le ton, remettant en cause la fiabilité des trains duplex produits par l’entreprise Bombardier et s’excusant au passage auprès de ses usagers pour les désagréments occasionnés. Les CFF exigent de leur fournisseur qu’il remédie «le plus vite possible» aux défaillances techniques qui entravent ces nouveaux trains.

Les rames en question circulent depuis le changement d’horaire de décembre 2018 sur la ligne interrégionale Bâle-Zürich-St-Gall-Coire. Initialement, il était prévu que des trains similaires soient mis en circulation entre Genève Aéroport et St-Gall mais les CFF n’ont pas l’intention d’étendre le périmètre d’exploitation des nouveaux trains tant que les douzes premiers véhicules n’auront pas démontré leur efficacité.

Une fiabilité insatisfaisante

En à peine un mois d’exploitation, le modèle «FV Dosto» à deux étages a déjà montré de grosses lacunes, certains trains ayant entraîné jusqu’à deux perturbations durant la même journée, selon les CFF. Sans surprise, ces multiples retards et suppressions de trains ont une fois de plus attisé la grogne des pendulaires.

Deux tiers des dérangements sont causés par des problèmes fréquents aux portes ainsi que des pannes de logiciel et de traction. Autre défaut pointé du doigt par les CFF, le confort de circulation des voyageurs doit aussi être amélioré dans les vitesses réduites car le train vibre encore trop lorsqu’il roule lentement.

Du côté de Bombardier, on assure que l’avertissement a été entendu et que «l’ensemble des mesures prises est coordonné avec les CFF et les sous-traitants concernés». Certaines précautions ont déjà été prises telles que la présence d’un technicien à bord, l’accompagnement des conducteurs par des pilotes chevronnés sur ce type de véhicule, l’amélioration de logiciels de gestion des portes et une première révision préventive des portes par Bombardier.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.