Le nouveau chef de l'armée a été intronisé

SuisseJeudi, au Château de Chillon, l'ancien chef de l'armée suisse Philippe Rebord a transmis son commandement à son successeur, Thomas Süssli.

L'intronisation du nouveau chef de l'armée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le passage de témoin entre l'ancien chef de l'armée Philippe Rebord et son successeur Thomas Süssli s'est déroulé jeudi après-midi au Château de Chillon. Le drapeau a été remis à l'Argovien au cours d'une cérémonie en présence de la conseillère fédérale Viola Amherd.

Le nouveau chef de l'armée prendra officiellement ses fonctions le 1er janvier prochain. Il succède à Philippe Rebord, 61 ans, qui se retire pour des raisons de santé après environ trois ans à ce poste.

«Le chef, c'est celui qui a besoin des autres»

Viola Amherd a rendu hommage au Valaisan. Militaire de carrière, il s'est distingué par son pragmatisme et sa direction empreinte d'humanité. Son leitmotiv aura été «Le chef, c'est celui qui a besoin des autres».

Son successeur, Thomas Süssli, ne vient pour une fois pas du monde gris-vert. Ancien banquier et informaticien, il n'est devenu officier de carrière qu'en 2015. Viola Amherd s'attend à un changement de culture à la tête de l'armée. (ats/nxp)

Créé: 05.12.2019, 20h25

Articles en relation

Thomas Süssli nommé à la tête de l'armée suisse

Suisse Thomas Süssli succédera à Philippe Rebord, qui a annoncé au début avril son départ à la fin de l'année pour des raisons de santé. Plus...

Le chef de l'armée pour l'intégration des transgenres

Suisse L'armée doit s'adapter et évoluer, estime Philippe Rebord, qui veut autoriser le service militaire aux personnes transgenres. Plus...

Un général à l'ancienne n'est pas souhaité

Suisse Les politiciens ont beaucoup d'attente à l'égard du chef de l'armée qui succédera à Philippe Rebord. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève se prépare à affronter le coronavirus
Plus...