Les normes des rayonnements ne seront pas assouplies

Téléphonie mobileLe Conseil des Etats a refusé d'abaisser pour le moment les valeurs limite contre le rayonnement non ionisant dans la téléphonie mobile.

Trop de doutes subsistent sur les effets des rayons sur les personnes électrosensibles, a estimé le Conseil des Etats.

Trop de doutes subsistent sur les effets des rayons sur les personnes électrosensibles, a estimé le Conseil des Etats.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les valeurs limite contre le rayonnement non ionisant ne seront pas abaissées pour l'instant. Pas question de faire passer les demandes des opérateurs avant la santé des gens. Trop de doutes subsistent sur les effets de ces rayons, a estimé jeudi le Conseil des Etats. Il a enterré de justesse une motion du National par 20 voix contre 19 et 3 abstentions.

Le développement du réseau mobile est freiné en Suisse par des conditions très strictes en matière de protection contre le rayonnement non ionisant, a plaidé Hans Wicki (PLR/NW). En abaissant les normes, on facilitera la construction de nouvelles antennes de téléphonie mobile.

La seule autre option serait de construire des milliers de nouvelles stations émettrices. Sur les 15'000 installations de téléphonie mobile existantes, plus de 6000 atteignent déjà aujourd'hui les valeurs limite autorisées.

Electrosensibles

Les opposants se sont inquiétés des effets sur la santé. On n'a pas assez d'études sur les effets à long terme des rayonnements non ionisants sur la santé, a fait valoir Brigitte Häberli-Koller (PDC/TG).

Les parlementaires ont reçu plus d'une centaine de lettres de la part de personnes sensibles au rayonnement, s'inquiétant d'un abaissement des valeurs limite. Il faut en tenir compte, a-t-elle demandé.

«Il est très difficile de juger des conséquences de notre décision à long terme», a renchéri Géraldine Savary (PS/VD). Ce doute doit profiter aux personnes électrosensibles, qui doutent. Il n'y a pas lieu de se précipiter sous la pression des opérateurs.

Comparaison avec l'amiante

Olivier Français (PLR/VD) a aussi fait part de ses doutes. «Les mêmes débats ont eu lieu à l'époque de l'amiante.» Apple elle-même a récemment annoncé que son Iphone 7 devait être tenu à 5 millimètres de l'oreille lorsqu'on l'utilise, a renchéri l'indépendant Thomas Minder (SH).

«On veut la 4e génération, l'Internet le plus rapide possible, la large bande. Pour tout cela, il faut adapter les installations», a lancé la conseillère fédérale Doris Leuthard.

L'Organisation mondiale de la santé a en outre démontré que seul le rayonnement à très haute fréquence pouvait éventuellement être cancérigène. Ce qui n'est pas le cas des installations pour la téléphonie mobile, a plaidé en vain la ministre de l'énergie et de l'environnement. (ats/nxp)

Créé: 08.12.2016, 12h50

Articles en relation

Téléphonie mobile: moins de protection en vue

Rayons ionisants Le National a approuvé une motion visant à abaisser la protection contre le rayonnement non ionisant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les grands partis désemparés
Plus...