Passer au contenu principal

La norme pénale contre l'homophobie vient de loin

Père de la proposition, Mathias Reynard (PS/VS) a réagi à ce qui s’est passé dans son canton. Mais aussi à l’ONU.

Keystone

Les comportements discriminatoires et les appels publics à la haine contre les homosexuels doivent-ils être punissables? La question est soumise au vote le 9 février. Cette votation, les Suisses la doivent à Mathias Reynard. En 2013, le conseiller national (PS/VS) dépose une initiative parlementaire qui demande d’étendre la norme pénale antiraciste à la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Mais pourquoi cette démarche, de la part d’un socialiste au profil syndical, venant d’un canton alpin, lui-même hétérosexuel? Trois raisons majeures ont poussé Mathias Reynard à s’engager dans ce combat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.