Des Neuchâtelois veulent le droit de voter dès 16 ans

Droits politiquesUne initiative populaire est déposée ce lundi pour solliciter l'abaissement de l'âge du droit de vote à 16 ans «sur demande».

Image: FRANCESCA PALAZZI

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Neuchâtel est un canton progressiste, qui accorde aux étrangers le droit de vote et celui d'éligibilité au niveau communal. Le droit de vote à 16 ans nous paraît être une suite logique.» Le député socialiste Baptiste Hunkeler préside le comité interpartis qui a fait aboutir une initiative constitutionnelle cantonale réclamant l'abaissement de l'âge de la majorité civique de 18 à 16 ans, à l'échelon local et cantonal. Les 7521 signatures récoltées - alors que 6000 étaient nécessaires - ont été déposées ce lundi matin au Château de Neuchâtel.

Les citoyens neuchâtelois seront ainsi, en Suisse romande, les premiers à se prononcer sur une telle proposition. Outre-Sarine, un seul canton a franchi le pas jusqu'ici: il s'agit de Glaris, où les jeunes peuvent depuis 2007 voter dès l'âge de 16 ans sur les objets cantonaux et communaux. Bâle-Campagne pourrait suivre, puisqu'une initiative des Jeunes socialistes et des Jeunes Verts a abouti en juillet dernier.

En Europe, seule l'Autriche a généralisé le droit de vote à 16 ans. Mais plusieurs Länder allemands ont fait de même pour les scrutins locaux ou régionaux.

Sur base volontaire

A Neuchâtel, le projet a été écarté de justesse par le Grand Conseil en novembre 2013. Contre l'avis du Conseil d'Etat, qui soutenait l'idée portée par les Jeunes socialistes. Loin de se décourager, Baptiste Hunkeler et les siens ont alors décidé de passer par une initiative cantonale demandant de modifier la Constitution. Mais ils ont introduit une nuance de taille: le droit de vote ne sera accordé aux adolescents que sur demande. «Concrètement, les jeunes seront invités dès leur 16e anniversaire à s'inscrire au registre électoral de leur commune, explique le député socialiste, âgé de 24 ans. Cette condition a permis de convaincre de nombreuses personnes lors de la récolte des signatures.»

Le comité interpartis réunit des membres du PS, des Verts libéraux, des jeunes PDC et du Parlement des jeunes de la ville de La Chaux-de-Fonds. UDC et PLR, en revanche, ont refusé de soutenir la démarche.

Refus à Genève

Aux yeux de Baptiste Hunkeler, cette réforme permettrait de combler le trou qui existe aujourd'hui entre la fin de l'instruction civique à l'école obligatoire et la majorité citoyenne. «A 16 ans, de nombreux jeunes entrent dans la vie active, ajoute-t-il. Ils commencent à payer des impôts. On leur demande beaucoup et ils sont nombreux à s'investir dans les jeunesses des partis ou des dans les parlements de jeunes. Nous pensons qu'ils méritent de pouvoir s'exprimer dans les urnes. »

A Genève, cet argumentaire convainc le député socialiste Romain de Sainte-Marie. «Je suis convaincu que c'est le meilleur moyen d'intéresser les jeunes à la politique et de les impliquer», confie-t-il. Il a d'ailleurs déposé un projet de loi dans ce sens au début 2014. Un texte refusé par la majorité de droite du Grand Conseil.

Créé: 14.11.2016, 12h36

Articles en relation

Initiative pour laisser voter les étrangers et les jeunes

Bâle-Campagne Deux récoltes de signatures ont abouti, réclamant le droit de se rendre aux urnes dès 16 ans et sans être de nationalité suisse. Plus...

Didier Burkhalter favorable au droit de vote dès 16 ans

Suisse Le président de la Confédération estime toutefois que la décision doit être prise aux niveaux des cantons. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Léman Express inauguré
Plus...