Passer au contenu principal

SuisseUn nationaliste albanais reste interdit de séjour

Gafurr Adili avait été expulsé de Suisse en 2003. Cet ancien réfugié avait bâti une base arrière logistique en Suisse dans le but de diffuser sa propagande et de récolter des fonds.

Gafurr Adili (au centre) avait été arrêté en 2003 en Albanie après avoir été expulsé de Suisse.
Gafurr Adili (au centre) avait été arrêté en 2003 en Albanie après avoir été expulsé de Suisse.
Keystone

Le nationaliste albanais de Macédoine Gafurr Adili reste interdit de séjour en Suisse. L'Office fédéral de la police (fedpol) a rejeté une demande pour lever une interdiction d'entrée datant de 2003, indique mardi la Feuille fédérale. Un recours contre cette décision est possible.

Gafurr Adili était le chef de la milice Armata Kombëtare Shqiptare (Armée nationale albanaise - AKSh). Le Conseil fédéral a prononcé en septembre 2003 l'expulsion de cet ancien réfugié ayant bâti une base arrière logistique en Suisse dans le but de diffuser sa propagande et de récolter des fonds. M. Adili a été arrêté en Albanie en juillet de la même année et relâché quelques mois plus tard.

L'Armée nationale albanaise soutenait des activités terroristes dans les Balkans dans le but de constituer une grande Albanie. Elle a revendiqué une série d'attentats, qui ont causé la mort de quelque 25 membres des forces de sécurité macédoniennes et serbes depuis 2001.

Début 2003, l'AKSh a appelé à la lutte armée contre la Macédoine et la Serbie-Monténégro. L'administration de l'ONU au Kosovo l'a classé dans les organisations terroristes. Ses dirigeants ont été placés sur la liste noire du gouvernement américain.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.