Le National va assouplir les retraits de permis

SuisseMardi, le Conseil national s'est penché sur l'assouplissement des retraits de permis.

La loi peut être très sévère avec les conducteurs qui font une petite erreur dans leur vie d'automobiliste.

La loi peut être très sévère avec les conducteurs qui font une petite erreur dans leur vie d'automobiliste. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le système échelonné des retraits de permis devrait être assoupli. Pour le Conseil national, la législation actuelle est trop stricte vis-à-vis des conducteurs qui commettent des infractions légères ou moyennement graves. Il a donné suite par 100 voix contre 73 à une initiative de Jean-Pierre Grin (UDC/VD).

Le texte vise à assouplir les sanctions contre les automobilistes qui commettent des infractions légères ou moyennement graves. En lieu et place d'un retrait de permis d'un mois, la personne qui commettrait une première infraction devrait suivre une journée de cours d'éducation routière, a souligné Jean-Pierre Grin.

Outil efficace

Un multi-récidiviste a déjà la possibilité de voir la durée de son retrait diminuée s'il suit un cours. Celui qui commet une faute légère par inadvertance ne peut pas bénéficier des mêmes dispositions, a regretté Jean-Pierre Grin.

Le système échelonné est un outil efficace, a plaidé en vain la gauche. Il existe déjà une marge d'appréciation, a indiqué Philipp Hadorn (PS/SO). Il n'y a pas lieu de changer la réglementation qui vise à augmenter la sécurité sur les routes.

Très sévère

Jean-Pierre Grin estime que la loi est très sévère avec les conducteurs qui font une petite erreur dans leur vie d'automobiliste, alors qu'elle peut être plus clémente envers les chauffards.

Si le conducteur n'a pas fait de faute volontaire et n'est pas récidiviste, la sanction est totalement inadaptée et extrêmement lourde, selon le Vaudois. Elle peut, dans certains cas, engendrer une perte d'emploi.

L'objectif du cours d'éducation routière est de faire prendre conscience aux participants que l'infraction commise par inadvertance n'est pas anodine et d'éviter ainsi la récidive pour des motifs similaires. Le dossier passe aux Etats. (ats/nxp)

Créé: 17.09.2019, 12h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Après l'accord avec l'UE, Johnson doit convaincre le Parlement
Plus...